"Excluez les internautes imprudents"

25/06/10 à 11:46 - Mise à jour à 11:46

Source: Datanews

Les internautes imprudents doivent être exclus par les fournisseurs internet providers.

"Excluez les internautes imprudents"

Les internautes imprudents doivent être exclus par les fournisseurs internet providers. Telle est la recommandation faite par un rapport gouvernemental australien.

Vu la croissance des maliciels (malware) et de la cybercriminalité, les autorités australiennes ont commandité une étude approfondie sur le sujet. Il en résulte une série de plus de 30 recommandations. Ce qui est étonnant, c'est que le rapport gouvernemental place les utilisateurs finaux du net devant leurs responsabilités.

Pour les autorités, les ISP (internet service providers) doivent exclure de l'internet les utilisateurs imprudents, tels ceux qui surfent sans anti-virus ou pare-feu (firewall). Par ailleurs, il convient de consentir davantage d'efforts pour conscientiser encore plus les utilisateurs des dangers du net, et de contrôler l'efficience de ces efforts. A leur tour, les ISP devraient proposer également davantage de services de sécurisation (notamment en matière de pourriels/spam), alors que les utilisateurs seraient tenus d'émettre une mise en garde, lorsque leur ordinateur est associé à une adresse IP dangereuse. Toutes ces mesures devraient figurer dans un nouveau 'code comportemental en matière d'e-sécurité'.

En outre, le gouvernement australien étudie de manière approfondie quelles informations complémentaires s'avèrent nécessaires pour une protection efficace de son économie contre les abus ICT. Cela peut se traduire par des renseignements plus détaillés sur les demandeurs de noms de domaine, des infos sur les sites contaminés, le coût que représente la cybercriminalité pour l'économie, etc., etc.

Le rapport, intitulé 'Hackers, Fraudsters and Botnets: Tackling the Problem of Cyber Crime' sous la responsabilité de la présidente de la commission Belinda Neal, se trouve ici. Nous vous le recommandons tout particulièrement.

En savoir plus sur:

Nos partenaires