En préparation: une série de fiction sur Lernout & Hauspie

14/08/13 à 13:53 - Mise à jour à 13:53

Source: Datanews

La maison de production anversoise Geronimo prépare une série de fiction sur l'entreprise de technologie vocale Lernout & Hauspie. La série se focalisera sur l'impact que cette entreprise a eu sur la vie de Monsieur Tout-le-Monde.

En préparation: une série de fiction sur Lernout & Hauspie

© Belga

La maison de production anversoise Geronimo prépare une série de fiction sur l'entreprise de technologie vocale Lernout & Hauspie. La série se focalisera sur l'impact que cette entreprise a eu sur la vie de Monsieur Tout-le-Monde. Quasiment 12 années après la chute de l'entreprise de technologie vocale de Flandre occidentale, le producteur Geronimo et la VRT préparent une authentique série de fiction sur Lernaut & Hauspie. Voilà ce qu'annonce aujourd'hui même le journal De Tijd. La série serait réalisée par Jan Matthys (l'auteur de Katarakt, De Smaak van De Keyser), bien que le projet en soit encore à un stade très précoce.

"La série ne se concentrera pas sur tout ce qui s'est déroulé dans les couloirs de l'entreprise, ni sur Jo Lernout ou Pol Hauspie, mais bien sur l'impact de la percée, puis du déclin de l'entreprise sur la vie de citoyens ordinaires", explique la cinéaste Isabelle Tollenaere dans De Tijd. "Cela peut être de petits investisseurs qui ont vu une grande partie de leur argent s'envoler en fumée, mais aussi des négociants et des hôteliers qui ont vu soudainement perdu leur chiffre d'affaires se réduire comme une peau de chagrin."

C'est fin des années quatre-vingts que Jo Lernout créa Lernout & Hauspie, conjointement avec Pol Hauspie et Nico Willaert. L'entreprise a fourni au beau milieu des années nonante une technologie de pointe dans le domaine de la reconnaissance et de la synthèse vocale.

C'est dans une pâture de la région d'Ypres qu'est née ce qu'on a appelé la Flanders Language Valley. En 1997, Microsoft prenait même une participation de 8 pour cent dans l'entreprise. Des milliers de particuliers ont également investi dans cette dernière, mais en raison de plusieurs irrégularités comptables mises en évidence par The Wall Street Journal, la firme fit faillite le 25 octobre 2001.

Nos partenaires