Emakina veut entrer en Bourse pour financer son expansion

01/06/06 à 00:00 - Mise à jour à 31/05/06 à 23:59

Source: Datanews

La deuxième plus grosse agence Web du pays est à la recherche d'argent frais afin de poursuivre son développement européen sur un marché en phase de consolidation.

Basée à Boitsfort, Emakina est issue de la fusion en 2001 de trois entités (Emalaya, Net At Work et Ex Machina) spécialisées respectivement en technologies e-business, en design de sites Web et en marketing interactif. Avec 74 collaborateurs et un chiffre d'affaires de plus de 5 millions d'euros en 2005, Emakina prétend être la deuxième agence Web du pays, derrière DAD (désormais dans les mains du groupe international LB Icon).En forte croissance - les ventes au premier trimestre 2006 ont pratiquement doublé par rapport au même trimestre 2005 - Emakina envisage une cotation sur le marché Alternexy d'Euronext Bruxelles pour poursuivre son expansion et garder son indépendance sur un marché en phase de consolidation.Desservant déjà pas mal de clients internationaux, (Glaverbel, Total, JP Gauthier ...), Emakina utiliserait l'argent frais pour poursuivre son expansion européenne, éventuellement par le biais d'acquisitions. Comme l'explique son nouveau responsable de communication Olivier De Doncker, il s'agirait d'acquisitions ciblées, qui apportent des compétences complémentaires, à l'instar de la récente prise de participation dans la petite entreprise belge B. On The Net, spécialisée dans le langage ColdFusion et le développement de sites à gros trafic (Immoweb, etc.)

Nos partenaires