Elections françaises: un article partagé sur quatre est un faux

21/04/17 à 15:13 - Mise à jour à 15:13

Un article partagé sur quatre sur Twitter avant les élections présidentielles en France, est ce qu'on appelle en jargon une 'fake news' (info bidon). Voilà ce qui ressort d'une étude effectuée par l'université d'Oxford.

Elections françaises: un article partagé sur quatre est un faux

. © REUTERS

Ces articles qui circulent sur Twitter, sont sciemment faux, selon l'étude. Il s'agit "d'articles de pacotille" qui présentent des points de vue "idéologiquement extrêmes, ultra-partisans ou basés sur la théorie du complot", caractérisés par des erreurs logiques et des opinions présentées comme résultant de faits avérés. Ce sont surtout des comptes automatiques qui génèrent un important trafic internet dirigé contre le candidat modéré pro-UE Emmanuel Macron et prenant la défense du candidat conservateur pro-russe François Fillon.

L'étude ajoute davantage de preuves aux accusations émanant de la France, de l'Allemagne et des Etats-Unis, selon lesquelles la Russie tente de se mêler aux élections en propageant ce genre d'articles. Selon l'étude, les électeurs français et allemands partagent cependant des informations de meilleure qualité que les électeurs américains récemment. Dans l'état du Michigan par exemple, un article partagé sur deux était parfois 'bidon'. En Allemagne, on en était à un sur cinq lors des élections.

Nos partenaires