Ecosystème fermé

05/12/06 à 00:00 - Mise à jour à 04/12/06 à 23:59

Source: Datanews

Microsoft vient de jeter son dévolu sur le marché lucratif des lecteurs multimédias portables actuellement dominé par l'iPod d'Apple.

Le lancement du Zune de Microsoft a suscité pas mal d'intérêt chez nous dans la presse quotidienne, en dépit du fait que le fameux "iPod killer" comme le surnomme Microsoft ne sera disponible sur le marché européen qu'en juillet 2007. Evidement, un bras de fer (supposé) entre Apple et Microsoft permet de "vendre". L'intérêt suscité par le Zune risque évidemment de faire de l'ombre à des sociétés comme Creative ou iRiver qui se mesurent depuis des années à l'iPod et qui commercialisent des lecteurs multimédias portables souvent plus performants et moins chers que leur concurrent. Mais le succès du produit d'Apple réside dans un argument dont peu de produits technologiques peuvent se targuer, à savoir un confort d'utilisation particulièrement soigné où la convivialité a été mise à l'honneur. Il m'arrive plus souvent que l'on pense de rencontrer une personne qui n'a jamais utilisé un iPod. Dans ce cas, j'essaie d'abord d'expliquer à cette personne comment utiliser ce système. Mais en général, il suffit de très peu d'explications sur le fonctionnement de la fameuse molette cliquable pour parvenir très vite à utiliser l'appareil. De même, l'intégration avec iTunes sur le PC ou le Mac est d'une simplicité déconcertante. Autre coup de maître d'Apple, le fait d'avoir doté l'ensemble des iPod (à l'exception du Shuffle sans écran) d'un seul et même connecteur universel dont les spécifications ont été mises à la disposition des autres fabricants. Le résultat en est un gigantesque "écosystème iPod" où l'on retrouve une offre abondante de 'add-ons' pour l'iPod. Un écosystème qui génère entre-temps des millions de dollars.Avec son Zune, Microsoft se lance dans l'un des combats les plus difficiles de son histoire. Certes, l'histoire veut que l'éditeur de Redmond attende "toujours" qu'un marché soit mature pour s'imposer avec son propre produit. Et il faut bien reconnaître qu'il y est parvenu à maintes reprises par le passé. Mais compte tenu des premières réactions des testeurs américains, le Zune ne devrait pas avoir la vie facile. Le Zune n'est tout simplement pas suffisamment bon, tandis que Microsoft tente de copier l'écosystème lucratif d'Apple sans apporter de valeur ajoutée à l'utilisateur. Le Zune s'appuie sur un système de gestion des droits numériques différent de celui de Windows. Du coup, il n'est pas compatible avec Windows Media Player, ni avec Windows Vista, ni avec les magasins de musique qui s'appuient pour l'instant sur PlayforSure DMR de Microsoft.Avec un produit de qualité équivalente à celle de l'iPod et de l'iTunes, il est certes possible de convaincre le consommateur d'accepter certaines limitations. Le Zune est, selon les testeurs américains, sensiblement moins bon que l'iPod. Comment Gates envisage-t-il dans ces conditions de copier le modèle commercial lucratif de Steve Jobs? Le grand public ne va pas se tourner massivement vers le Zune pour les beaux yeux de Gates. Apple n'a guère de souci à se faire avec l'iPod dans les prochaines années.

Nos partenaires