Des militants présentent leurs attentes à la direction de Belgacom

02/09/08 à 10:20 - Mise à jour à 10:19

Source: Datanews

Didier Bellens, le patron de Belgacom, a reçu une délégation du front syndical commun et a écouté leurs attentes avant les négociations sur les conventions collectives.

Didier Bellens, le patron de Belgacom, a reçu une délégation du front syndical commun et a écouté leurs attentes avant les négociations sur les conventions collectives.

"Lors de la réunion, nous avons d'abord évalué la situation avec 400 à 500 militants. Ils sont venus d'eux-mêmes présenter un message à la direction", déclare Ben Coremans (CSC). Les militants se sont donc rendus "dans le calme" chez Belgacom, où une délégation a été reçue par la direction. Un porte-parole de Belgacom a confirmé l'entretien.

"Nous avons transmis nos préoccupations à l'approche des négociations sur les conventions collectives qui débuteront mardi (aujourd'hui, NDLR)", ajoute Coremans. Les syndicats demandent entre autres des garanties en matière de sécurité d'emploi et d'augmentation du pouvoir d'achat.

Chez Belgacom, il a régné pendant un certain temps un malaise social à cause de l'intégration des filiales (Telindus, Proximus et Skynet) dans le groupe Belgacom. Durant la concertation sociale, la direction serait ainsi revenue sur une promesse faite quant à la sécurité d'emploi jusqu'en 2010 pour l'ensemble du personnel, ce que la direction dément. Cette garantie d'emploi serait à présent remise sur le tapis. L'intégration des filiales était prévue avant le 1er septembre, mais cette date n'a pas été respectée.

Les négociations sur les conventions collectives pour 2009-2010 qui débutent aujourd'hui, ne concernent que les collaborateurs de Belgacom SA (les services des lignes fixes) et pas le personnel des filiales.

Source: Belga

Nos partenaires