Des fournisseurs alternatifs pourront proposer une vitesse supérieure

25/10/17 à 11:49 - Mise à jour à 11:48

Source: Datanews

Une bonne nouvelle pour les clients d'un fournisseur internet alternatif. Grâce aux nouveaux profils VDSL, la vitesse de transfert ('upload') y sera sensiblement augmentée. C'est Edpnet qui prend les devants.

Des fournisseurs alternatifs pourront proposer une vitesse supérieure

. © web

Pour son abonnement le plus rapide, Edpnet va augmenter la vitesse de transfert de 20 à 40 Mbps (quant à la vitesse de téléchargement de 100 Mbps, elle restera inchangée). Cette vitesse pourra être assurée dans un rayon de 1.200 mètres autour de l'armoire en rue.

Le fait que l'opérateur alternatif puisse amplifier la vitesse, est à mettre sur le compte des nouveaux profils VDSL à vectorisation que Proximus met en oeuvre. Des acteurs comme Edpnet utilisent moyennant paiement ce réseau VDSL, mais n'obtiennent généralement pas la même vitesse que ce que Proximus même propose à ses clients.

Vectorisation

Concrètement, on va pour une connexion à vectorisation de 2,2 MHz sur une distance de 1.200 mètres pouvoir atteindre une vitesse de transfert maximale de 40 Mbps (vitesse de téléchargement de 100 Mbps). Entre 1.200 et 1.700 mètres, la vitesse de transfert descendra à 15 Mbps (vitesse de téléchargement de 60 Mbps). Ensuite, on pourra jusqu'à 2.700 mètres bénéficier encore de 10 Mbps de vitesse de transfert et de 30 Mbps de vitesse de téléchargement.

Exit ADSL2+

Il y a aussi la vectorisation 1,1 MHz qui fournira des vitesses comparables, à cette exception près que jusqu'à une distance de 1.800 mètres, on bénéficiera encore d'une vitesse de transfert de 15 Mbps. Mais cela ne sera possible qu'avec des armoires en rue (ROP) où il n'y a plus d'ADSL2+ actif. Cette technologie est actuellement supprimée graduellement par Proximus, afin que la fréquence puisse être utilisée pour supporter encore VDSL.

La vectorisation est appliquée depuis quelques années déjà par Proximus et permet de garantir une vitesse supérieure aux connexions en cuivre existantes. Par comparaison, sans cette technologie, on retomberait dans le cas d'une ligne optimalisée (avec DLM, Dynamic Line Modification) à partir d'une distance de 400 mètres de l'armoire en rue à 50 Mbps (download) et à 10 Mbps (upload). Après un kilomètre, il n'en resterait plus que 16,5 Mbps (download) et 4 Mbps (upload).

Nos partenaires