Déjà 2217 nouveaux étudiants dans les orientations technologiques

23/08/12 à 12:21 - Mise à jour à 12:21

Source: Datanews

Durant les premiers jours de la période d'inscriptions dans l'enseignement supérieur, 2217 étudiants de première génération se sont déjà inscrits dans les orientations informatique, sciences industrielles et technologie (professionnelle et académique) et sciences ingénieur. Voilà ce qu'annonce la fédération sectorielle Agoria.

Déjà 2217 nouveaux étudiants dans les orientations technologiques

Durant les premiers jours de la période d'inscriptions dans l'enseignement supérieur, 2217 étudiants de première génération se sont déjà inscrits dans les orientations informatique, sciences industrielles et technologie (professionnelle et académique) et sciences ingénieur. Voilà ce qu'annonce la fédération sectorielle Agoria.

Reconnaissons-le, il n'est guère sensé de présenter si tôt dans la période d'inscriptions des chiffres purs et durs à propos d'une hausse ou d'une baisse. De plus, ces données ne concernent que les universités et les écoles supérieures flamandes, ce qui n'est donc pas représentatif de l'ensemble du pays. L'on peut cependant comprendre le communiqué d'Agoria: l'organisation tente de braquer avec son 'baromètre' d'abord et avant tout les spots sur les études technologiques.

"La Flandre veut entreprendre, innover et s'internationaliser et a besoin de technologues. Nous estimons actuellement qu'il y a une carence annuelle de 500 à 700 ingénieurs à la sortie des études", déclare Wilson De Pril, directeur général d'Agoria Vlaanderen dans un communiqué de presse. La fédération technologique espère dès lors que le nombre d'étudiants dans ces domaines dépassera à tout le moins le cap des 7500. D'un sondage organisé par Data News dans tout le pays, il s'avérait en effet l'année dernière encore que le nombre d'étudiants en ICT avait diminué de 6 pour cent.

De ces premiers chiffres, il apparaît aussi que la gent féminine se fait encore attendre, puisqu'à peine 10 pour cent des étudiants nouvellement inscrits dans les orientations technologiques sont des filles. Il n'y a que pour l'orientation ingénieur civil (24 pour cent) qu'il y a davantage d'intérêt féminin.

En savoir plus sur:

Nos partenaires