De Croo voit du potentiel pour la chaîne de blocs dans le processus électoral

07/03/18 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Belga

Le ministre en charge de l'agenda numérique, Alexander De Croo (Open Vld), n'est pas un adepte du vote à domicile, comme cela se passe depuis des années déjà en Estonie. Par contre, il est d'accord pour envisager une expérience consistant à utiliser la chaîne de blocs ('blockchain') pour collecter les résultats des élections.

De Croo voit du potentiel pour la chaîne de blocs dans le processus électoral

© BELGAIMAGE

La députée CdH Isabelle Poncelet a demandé au ministre De Croo en Commission Infrastructure de la Chambre, s'il voyait du potentiel pour la technologie de la chaîne de blocs dans des initiatives numériques belges, comme par exemple les élections.

De Croo juge cette technologie "intéressante" et envisage pour elle des possibilités dans des domaines, où la numérisation doit encore être mise en oeuvre. Il l'avait du reste précédemment déjà déclaré à Data News.

En outre, le ministre distingue aussi du potentiel pour la chaîne de blocs dans le processus électoral. "Des exemples au niveau International le démontrent", selon lui, en se référant au projet 'Follow my vote', axé sur une plate-forme de vote open source en ligne sécurisée et transparente.

"Compte tenu de l'expérience acquise avec le vote électronique, la mise en oeuvre d'une expérience faisant appel à la chaîne de blocs pour collecter les résultats électoraux peut être envisagée", ajoute encore De Croo.

Influence

Mais quelle que soit la technologie utilisée dans le processus électoral, le ministre s'oppose au vote à domicile. "Je pense que le vote doit se faire en un lieu central. Voter électroniquement chez soi implique certains risques, notamment celui d'être influencé", a-t-il conclu hier à la Chambre.

Nos partenaires