Centric débarque en France

23/02/11 à 11:56 - Mise à jour à 11:56

Source: Datanews

L'entreprise néerlandaise de services ICT Centric arrive en France par l'intermédiaire de sa filiale belge.

Centric débarque en France

L'entreprise néerlandaise de services ICT Centric arrive en France par l'intermédiaire de sa filiale belge.

Centric a désormais créé une filiale française dans les environs d'Orléans. Cette opération a été rendue possible au départ de la branche belge dirigée depuis un an par Luc Lammens (ex-Transics et en 2006-2007 CEO de Punch Telematix). Ce sont surtout des considérations de langue qui ont joué ici un rôle. En outre, Lammens en personne pourra présenter un vaste réseau en France grâce à ses années passées chez Transics.

"Cela fait longtemps déjà que nous avons quelques clients français", déclare Lammens. "Nous pourrons à présent leur apporter un support local, ce qui nous permettra de prendre un départ sur les chapeaux de roue. Il y a aussi des clients (comme Delitraiteur) qui s'attendent à ce que nous les accompagnions en France, pour y assurer la maintenance de leurs applications logicielles."

"La France était un point faible pour nous. Notre but est à présent de faire de la France l'un de nos marchés intérieurs, comme c'est le cas aujourd'hui des Pays-Bas et de la Belgique. Nous espérons par conséquent nous distinguer bientôt avec quelques nouveaux projets, afin de faire croître notre entreprise de manière méthodique, organique." Mais, ajoute encore Lammens, "si des opportunités se présente à nous, nous n'hésiterons pas à passer à la vitesse supérieure."

Aujourd'hui, seules 2 personnes travaillent dans la filiale française, mais Centric est en train de recruter activement. Luc Lammens a lui-même pris la direction de la filiale, mais, explique-t-il, "dès qu'elle atteindra une certaine masse critique, le but est de la confier à une direction locale."

Centric Belgique, qui s'est constituée au cours de ces 10 dernières années suite aux rachats de fournisseurs de services ICT tels KSI International, Infosoft, Locus, Sychron, Gecotec, Apem et Orqua, a enregistré en 2010 un chiffre d'affaires de quelque 60 millions d'euros avec 700 personnes environ. L'année dernière, Lammens s'est concentré pleinement sur l'intégration de toutes ces entités. Vous en saurez bientôt plus sur cet exercice d'intégration dans Data News.

En savoir plus sur:

Nos partenaires