Business Objects rachète Cartesis

23/04/07 à 00:00 - Mise à jour à 22/04/07 à 23:59

Source: Datanews

La consolidation devrait à court terme aussi s'imposer dans le secteur des logiciels de 'business intelligence' (décisionnel). C'est ainsi que le spécialiste français en 'enterprise performance management' Cartesis est repris par la société franco-américaine Business Objects. Une réaction manifeste à Oracle-Hyperion.

Il s'agit d'un aparté français dans le secteur BI, semble-t-il. Business Objects versera 225 millions d'euros au comptant pour acquérir Cartesis. Cette reprise devrait être entérinée dans les trois mois à venir. Elle étendra nettement la présence de Business Objects dans le bureau du 'chief financial officer'.Voilà qui fait immédiatement penser au rachat d'Hyperion par Oracle en mars dernier. Oracle possédait certes déjà pas mal d'outils BI, mais grâce à Hyperion, elle a pu aussi se lancer résolument dans le domaine comptable. Ironiquement, Cartesis a, immédiatement après cette reprise, commencé à courtiser les clients inquiets d'Hyperion. Or voici qu'elle se trouve dans la même situation. Comme c'est habituellement le cas dans ce genre de reprises, Business Objects souhaite tranquiliser les clients de Cartesis en affirmant que leurs produits seront supportés lors de la phase d'intégration et que les contrats mutuels seront respectés.La française Cartesis, fondée 1990, réalise un chiffre d'affaires de quelques 100 millions d'euros avec 600 collaborateurs. Cette entreprise privée est plus de 10 fois plus petite que celle qui l'a achetée. En 2006, Business Objects a enregistré un chiffre d'affaires d'1,25 milliard de dollars (919 millions d'euros) avec 5.500 personnes.

Nos partenaires