Business & Decision: filiale belge en grande forme

10/08/07 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Alors que le groupe Business & Decision, spécialisé en consultance et intégration en décisionnel, CRM et 'e-business', affiche pour son 1er semestre 2007 une croissance de 42%, la filiale Benelux installée à Bruxelles progresse de pas moins de 57%. Et se déclare confiante d'atteindre ses objectifs pour la 2e partie de l'année.

Alors que le groupe Business & Decision, spécialisé en consultance et intégration en décisionnel, CRM et 'e-business', affiche pour son 1er semestre 2007 une croissance de 42%, la filiale Benelux installée à Bruxelles progresse de pas moins de 57%. Et se déclare confiante d'atteindre ses objectifs pour la 2e partie de l'année.

Le groupe français a réalisé pour son 1er semestre fiscal 2007 une hausse de 42% de son chiffre d'affaires à 93,6 millions EUR et de 30% en croissance organique. Mais ces excellents résultats sont surtout tirés par l'international qui voit ses ventes progresser de 92%. Et notamment dans le Benelux où la filiale a connu une hausse de son chiffre d'affaires de pas moins de 57%. "Ce ne sont pas les projets qui manquent, mais nous nous félicitons surtout d'avoir pu recruter des collaborateurs de qualité", précise Ada Sekirin, directrice générale. Les effectifs sont en effet passés cette année d'un peu moins de 120 personnes à 160 collaborateurs rien que sur la Belgique, auxquels s'ajoutent 30 personnes aux Pays-Bas et au Luxembourg. Et les recrutements devraient se poursuivre puisque 12 personnes commenceront début septembre. Ceci sur un marché de l'emploi tendu en informatique. "L'image dynamique de Business & Decision ainsi que le passage d'un modèle de 'bobyshopping' vers la prise en charge de projets de bout en bout expliquent notre succès sur le marché."

La filiale Benelux continue à fédérer ses ressources selon des pôles de compétences, notamment en 'risk management', décisionnel (et surtout la BI financière), CRM ainsi que 'lifescience' (les activités en matière d'études cliniques, avec possibilité d'externalisation de A à Z, seront d'ailleurs bientôt hébergées dans une entité autonome). La présence dans les secteurs traditionnels que sont la banque, le pharma, les telcos et la distribution reste soutenue, mais la filiale Benelux cible désormais aussi l'industriel. Tandis que les partenariats avec Oracle, SAP, Microsoft et BO seront (encore) intensifiés.Par ailleurs, Ada Sekirin déclare explicitement vouloir procéder à des rachats aux Pays-Bas pour renforcer l'activité.

Ajoutons que de par ses origines, Ada Sekirin a joué un rôle majeur dans le rachat de la société russe CSI (45 personnes), spécialisée en consultance en décisionnel. Où un partenariat avec SAS sera signé. "Nous allons d'ailleurs exporter des consultants vers la Russie", ajoute Ada Sekirin.

Nos partenaires