Bruges, responsable du départ de Philips?

19/09/12 à 12:19 - Mise à jour à 12:19

Source: Datanews

"Les dossiers pr des parcs d'entreprises sont bloqués en raison du stade de football."

Bruges, responsable du départ de Philips?

"Tous les dossiers pour de nouveaux parcs d'entreprises sont bloqués en raison des chamailleries relatives au stade de football. C'est le monde à l'envers." Telle est en substance la réaction à la ville de Bruges de la Chambre de Commerce quant au déménagement de TP Vision à Gand. TP Vision, la co-entreprise de Philips et de la chinoise TPV, qui exploite un centre d'innovations à Bruges, s'en va à Gand, ce qui entraîne la perte de 70 emplois. "Cela engendre une substantielle fuite de cerveaux et une perte d'emplois pour la région brugeoise", réagit Bart Vansevenant, responsable régional. "Une région qui veut progresser du point de vue économique, doit pouvoir disposer continuellement de parcs d'entreprises suffisamment bien équipés et accessibles. Tel n'est pas le cas de Bruges."

"La région brugeoise paie à présent le prix d'une longue stratégie déficitaire au niveau du développement des parcs industriels", ajoute sèchement Vansenant. "Bruges s'est fait couper l'herbe sous le pied par Gand. Heureusement, il s'agit d'un déplacement vers une région voisine. Un déménagement à l'étranger ou un arrêt des activités aurait encore été plus dramatique", conclut-il.

Malgré son intention de supprimer un tiers des emplois, TP Vision insiste sur le fait qu'un "grand nombre d'emplois à haute valeur technologique sera conservé en Flandre". A Gand, TP Vision entend entre autres poursuivre ses développements dans les domaines du design de produits et de la Smart TV (fonctions internet intégrées au téléviseur).

"Nonobstant la réduction d'un certain nombre de fonctions sur le site de Bruges, cette décision est ressentie comme un soulagement", déclare l'entreprise par voie de communiqué. "Malgré la période économique difficile, un grand nombre d'emplois à haute valeur technologique sera conservé en Flandre. En raison de la collaboration avec les instituts de la connaissance, les autorités et les autres entreprises, l'investissement aura en outre un impact important sur le renforcement de l'économie de la connaissance régionale, et ce précisément dans les domaines que la Flandre et Gand considèrent comme des fers de lance économiques pour l'avenir."

Les installations de recherche dans le parc technologique de l'université de Gand feront partie à partir de fin 2013 d'un site d'innovations ouvert en ICT et technologies des matériaux. "L'une des forces de Gand réside précisément dans une collaboration étroite entre les entreprises et les divers instituts de la connaissance, comme l'université de Gand et l'IBBT. Voilà qui a été aussi déterminant dans la décision de demeurer actif en Flandre."

Le CEO Maarten De Vries déclare que les investissements démontrent bien que TP Vision "honore la Flandre non seulement comme un berceau du développement de produits TV, mais aussi comme une plate-forme de la connaissance et un tremplin vers l'avenir". Et d'ajouter que la Flandre est importante pour les ambitions de l'entreprise dans le domaine de l'innovation.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires