Billi fournit un internet sans virus à ses clients

26/11/10 à 12:12 - Mise à jour à 12:12

Source: Datanews

Billi, la filiale au détail de l'opérateur "white label" alternatif Alpha Networks, va fournir à ses clients des connexions internet qui seront apurées de tout pourriel (spam), virus, hameçonnage (phishing) et autre maliciel (malware)

Billi fournit un internet sans virus à ses clients

Billi, la filiale au détail de l'opérateur "white label" alternatif Alpha Networks, va fournir à ses clients des connexions internet qui seront apurées de tout pourriel (spam), virus, hameçonnage (phishing) et autre maliciel (malware)

Il s'agit là d'un exemple des innovations avec lesquelles l'ambitieux service internet Billi et son fournisseur technologique Alpha Networks entendent concurrencer Belgacom et les câbleurs. Pour ce service, Alpha Networks collabore avec la suissesse IRIS Internet Risk Insurance Services SA, qui assure aussi les éventuels cas problématiques.

Selon le co-fondateur d'Alpha Networks, Tristan Dumont de Chassart, le service offre un degré de sécurisation de 95 pour cent. Alpha Networks achemine le trafic internet via les serveurs d'Iris à Genève, où s'effectue une inspection approfondie des paquets de données.

Selon Dumont, Iris a depuis mars déjà contré 7.000 virus et 19 millions de cyber-attaques visant des clients de Billi. A partir du premier trimestre de 2011, Iris pourrait pour Billi aussi tracer des virus inconnus.

A l'entendre, Tristan Dumont n'avait pas encore été interrogé sur la localisation par ce même service de téléchargements illégaux. La possibilité ou l'impossibilité de le faire est du reste l'un des points de discorde faisant l'objet d'un procès opposant la Sabam et Scarlet/Belgacom, une affaire traitée à présent en appel à Bruxelles.

WebTV aussi sur l'iPhone et l'iPad
Billi commercialise la WebTV, l'internet et la téléphonie à des prix très concurrentiels à Bruxelles et en Wallonie, mais ne proposera pas avant 2012 la télévision en Flandre, déclare Dumont. Selon lui, la raison en est que les droits de distribution de contenu sont substantiellement plus coûteux en Flandre que dans l'espace francophone. D'ici la fin de l'an prochain, Billi entend pourtant desservir toute la Flandre en internet et en téléphonie. Un test de marché est du reste en cours actuellement au Limbourg.

Selon Dumont, Billi possède aujourd'hui 7.000 clients. Pour fournir la télévision de manière rentable, l'entreprise doit louer des lignes locales à Belgacom et desservir ses abonnés par voie électronique propre au départ d'un nombre limités de centraux de Belgacom. Voilà pourquoi le service WebTV n'est provisoirement disponible que dans dix districts bruxellois et dans les grandes villes de Wallonie. Pour l'installation, Billi collabore avec l'anversoise Janssens Field Services.

Lors de la démonstration effectuée ce jeudi à la discothèque Spirito-Martini de Bruxelles (une chapelle transformée), la qualité de l'image était, à nos yeux, comparable à celle d'autres TV numériques.

La plus-value, c'est que les abonnés à Billi peuvent aussi visionner la WebTV sur leur PC et, d'ici deux à quatre semaines, sur leur iPad et iPhone. L'application iPad a aussi fait l'objet d'une démonstration lors de la conférence de presse. "Ce sera possible dès que vous disposerez d'une connexion WiFi", a affirmé Dumont. La qualité de l'image s'adapte automatiquement et impeccablement à celle de la connexion grâce à ce qu'on appelle l''adaptive streaming' (diffusion adaptive) de la plate-forme Silverlight de Microsoft.

Importants investisseurs
La maison mère Alpha Networks a en juillet dernier encore augmenté son capital d'1,3 à 2,49 millions d'euros. Selon les publications au Moniteur, elle est entre autres financée au moyen d'un véhicule chypriote. "Nos investisseurs sont deux fonds internationaux injectant de l'argent dans la distribution par câble et les télécoms: Ace & Company et Global-Cap", explique Dumont.

L'administrateur de fortunes suisse Global-Cap est représenté au sein du conseil d'administration d'Alpha Networks par le Français Victor Badin, ex-banquier spécialisé dans les investissements auprès du Crédit Suisse établi à Zollikon. ACE & Company y a mandaté son directeur de groupe, Christopher Kile. Un troisième administrateur est le poids lourd en télécom, François Barrault, qui était actif précédemment chez Stratus Computer, Ascend et Lucent et qui fut jusqu'en 2008 CEO de BT Global Services. Les deux autres administrateurs sont Tristan Dumont en personne et l'autre co-fondateur, Cédric Cleenewerck de Crayencour.

Update:

Billi tient à préciser: L'IPTV (service de télévision classique) est disponible dans 22 villes et communes. Par contre la Web TV est accessible de toute la Belgique. De même l'Internet et Téléphonie est disponible partout à Bruxelles, partout en Wallonie, et partout dans le Limbourg. En Q2 2011, partout en Belgique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires