Bill Gates: 'Le projet de Google d'offrir internet aux pays pauvres est un gaspillage d'argent'

09/08/13 à 13:57 - Mise à jour à 13:57

Source: Datanews

Google entend fournir une connexion internet sans fil aux pays en voie de développement au moyen de ballons. Le fondateur de Microsoft, Bill Gates, n'y voit pour sa part aucun intérêt.

Bill Gates: 'Le projet de Google d'offrir internet aux pays pauvres est un gaspillage d'argent'

Google caresse l'ambition de proposer l'internet aux milliards de personnes vivant dans des pays pauvres et reculés ou dans des régions touchées par des catastrophes et ce, par le truchement de ballons gonflés à l'hélium. Les ballons du 'Loon Project' sont équipés d'émetteurs permettant d'envoyer des signaux 3G vers la Terre et sont ainsi capables de fournir l'internet dans des zones couvrant quelque mille kilomètres carrés. Google a commencé à tester ce projet en juin en Nouvelle-Zélande et a à présent aussi lancé des ballons expérimentaux au-dessus de la Californie. Ensuite, le géant des recherches entend utiliser les ballons en Afrique du Sud et au Kenya notamment.

Est-ce révolutionnaire? Non, à entendre le fondateur de Microsoft, Bill Gates. Pour lui, le 'Loon Project', c'est un gaspillage d'argent: "Si un enfant souffre de diarrhée, aucun site web ne pourra l'aider. Et si vous êtes mourant à cause de la malaria, je ne sais vraiment pas ce que ce genre de ballon pourra faire pour vous."

"Je crois bien entendu fermement en la révolution numérique. Mais le Loon Project de Google n'est pas une bonne chose. Si vous voulez faire du bien dans les pays en voie de développement, vous devez dire: nous allons lutter contre la malaria. Ces pays ont davantage besoin de meilleurs soins de santé que d'internet sans fil."

Gates en personne réalise depuis des années déjà du travail de développement. La fondation qu'il a créée, conjointement avec son épouse Melinda, a déjà investi plus de 36 milliards de dollars dans la lutte contre le sida, la malaria, la polio et la tuberculose et a injecté également de l'argent dans le développement d'un nouveau type de préservatif et dans l'amélioration des sanitaires.

En savoir plus sur:

Nos partenaires