Atlas Copco met au point le premier compresseur autodidacte

23/04/18 à 11:59 - Mise à jour à 11:59

Le fabricant de machines suédois Atlas Copco présente son premier compresseur autodidacte. Ce dernier a été entièrement développé en Belgique.

Atlas Copco met au point le premier compresseur autodidacte

© Atlas Copco

Jusqu'à présent, Atlas Copco contrôlait les prestations de ses compresseurs au moyen de la technologie IoT. Les données des capteurs étaient transférées vers des centres de données, où elles étaient analysées par des experts qui, à leur tour, dispensaient des conseils aux clients.

Grâce au nouveau compresseur autodidacte, ce détour n'est plus nécessaire: le compresseur est à présent lui-même capable d'analyser et d'interpréter les données avec les algorithmes locaux. Voilà qui devrait permettre un fonctionnement plus optimal et économe en énergie du compresseur, apprend-on.

Le fait que les données soient traitées directement par des algorithmes intelligents, ne signifie pas que les experts en données vont subitement devenir superflus dans l'entreprise. "La vitesse et la complexité avec lesquelles nous effectuons pareille transformation numérique, fait en sorte que nous avons pu à Wilrijk constituer une équipe en forte croissance d'ingénieurs data et que nous recherchons en permanence des personnes disposant des compétences voulues et, surtout, faisant preuve de la bonne 'attitude'", déclare Wouter Ceulemans.

Atlas Copco est une firme suédoise, mais le siège mondial de la division des compresseurs, qui représente la majeure partie du chiffre d'affaires de l'entreprise, se trouve à Wilrijk depuis les années 60. La mise au point et la production du compresseur autodidacte ont aussi lieu entièrement en Belgique.

Nos partenaires