Après Disney, YouTube largue aussi PewDiePie suite à ses 'plaisanteries' antisémites

15/02/17 à 12:33 - Mise à jour à 12:32

Hier mardi, YouTube a répudié sa principale star, PewDiePie. Son reality show Scare PewDiePie sur le canal YouTube Red est aussi directement interrompu. Son canal sur le réseau Google Preferred est également supprimé, mais il garde néanmoins son compte YouTube personnel. Précédemment, c'était Disney qui avait décidé de couper tous ses liens avec Felix Kjellberg, comme PewDiePie s'appelle dans la réalité.

Après Disney, YouTube largue aussi PewDiePie suite à ses 'plaisanteries' antisémites

© .

PewDiePie s'est discrédité en lançant neuf vidéos remplies de remarques antisémites et de symboles nazis. C'est ainsi notamment qu'il paya deux hommes en Inde pour qu'ils tiennent un écriteau bien visible portant les mots suivants: 'Mort à tous les Juifs'. Dans une autre vidéo, un homme faisant penser à Jésus déclarait: ''Hitler n'a rien fait de mal.'' Google, la société mère de YouTube, a aussitôt supprimé toutes les publicités du canal.

PewDiePie (27 ans) est le YouTuber le plus populaire au monde. Il possède 53 millions de suiveurs, et l'ensemble de ses vidéos ont été visionnées à quasiment 14,7 milliards de reprises. En tant que YouTuber le plus connu, il gagne aussi le plus sur la plate-forme vidéo, à savoir 13 millions d'euros par an, selon une estimation.

Hier, on apprenait que Maker Studios, une composante de Disney, avait mis fin à sa collaboration avec le YouTuber suédois. "Même si Felix est connu pour créer du contenu vidéo provocateur, il a cette fois dépassé les bornes avec sa vidéo tout à fait incongrue", a ainsi déclaré un porte-parole de Maker Studios dans un communiqué.

Responsabilité

Comme le cinéaste et YouTuber Casey Neistat l'indique justement dans une réaction, PewDiePie a atteint une telle notoriété que ses vidéos représentent YouTube. Si le plus important YouTuber au monde se permet ce genre de déclarations, c'est toute la plate-forme qui s'en trouve éclaboussée.

Ce qui rend la situation d'autant plus regrettable, c'est qu'il est probable que PewDiePie n'a aucune mauvaise intention. Ses plaisanteries sont certes souvent provocatrices et dures, mais si on sort certaines parties de ses vidéos de leur contexte, ce qu'il y transmet comme message apparaît comme plus grave que si on le suit depuis assez longtemps déjà et qu'on visionne complètement ses vidéos.

Comme l'affirme aussi Neistat, détenir autant de puissance, c'est toutefois assumer de grandes responsabilités. PewDiePie a 53 millions d'abonnés et exerce de ce fait une forte influence sur ses suiveurs souvent jeunes. Ses 'plaisanteries' antisémites n'étaient probablement pas à prendre au premier degré, mais n'avaient que le but de provoquer. Le fait est cependant qu'il faut bien réfléchir - aussi en tant que YouTuber - sur les conséquences de ce qu'on dit. Dans ce cas, cela signifie que YouTube et Disney ne veulent - provisoirement? - plus entendre parler de lui.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos