Apple supprime des podcasts développant des théories du complot

06/08/18 à 15:19 - Mise à jour à 15:18

Après Spotify, YouTube et Facebook, voici qu'Apple souhaite ne plus offrir non plus au présentateur américain Alex Jones une plate-forme sur laquelle il peut propager ses théories du complot. Sur iTunes, cinq de ses podcasts InfoWars ont ainsi été supprimés.

Apple supprime des podcasts développant des théories du complot

Alex Jones © REUTERS

L'alunissage était une fausse info, les tours de radars sont utilisées pour manipuler la météo, et le gouvernement empoisonne l'eau pour rendre les grenouilles homosexuelles. Ce ne sont là que quelques exemples de théories du complot qui sont propagées par le présentateur Alex Jones, bien connu pour son style agressif. Avec son entreprise de médias Infowars, Jones, qui se qualifie lui-même de libertaire, atteint un grand nombre d'adeptes qui n'y connaissent pas grand-chose en matière gouvernementale.

Via l'une de ses émissions de radio, ses suiveurs ont également appris que les autorités américaines avaient elles-mêmes mis en scène en 2012 la tuerie perpétrée à l'école de Sandy Hook, afin de renforcer la loi sur les armes aux Etats-Unis. En avril, deux familles d'enfants tués lors cette tuerie déposèrent une plainte contre Jones.

Fin du mois passé, des entreprises technologiques décidèrent de s'opposer plus radicalement aux théories du complot développées par Jones. Facebook annonça le blocage pendant trente jours du compte personnel de Jones. YouTube suspendit pour sa part le canal InfoWars, qui possède 2,4 millions de suiveurs, nonante jours durant. Et la semaine dernière, Spotify mit hors ligne certaines émissions de Jones.

A présent, c'est au tour d'Apple de ne plus offrir à Jones une plate-forme pour diffuser ses théories du complot. Ce qui est étonnant, c'est qu'Apple a décidé de supprimer directement les podcasts complets et non pas certaines émissions.

Dimanche soir, l'entreprise a confirmé au site web Buzzfeed News qu'elle avait supprimé cinq des six podcasts InfoWars, dont le 'War Room' réservé quotidiennement à Alex Jones. "Apple ne tolère pas de discours haineux", a ainsi déclaré un porte-parole. "Nous appliquons des directives très claires destinées à garantir un environnement sûr à tous nos utilisateurs. Les podcasts qui enfreignent ces directives, sont supprimés et ne sont donc plus disponibles pour le téléchargement ou le streaming. Nous croyons dans la propagation d'un vaste spectre d'opinions, aussi longtemps que leurs auteurs respectent aussi les avis des autres."

La question de savoir si ce genre d'émission doit être supprimé, place les entreprises technologiques devant un dilemme complexe. Le fait qu'on ait muselé Jones, pourrait en tout cas renforcer encore les convictions irrationnelles de ses adeptes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires