Apple montre les crocs

28/01/09 à 10:40 - Mise à jour à 10:39

Source: Datanews

Lors d'un débat sur les résultats du premier trimestre, le COO Tim Cook a affirmé qu'Apple ne tolérerait pas que sa propriété intellectuelle (IP) soit spoliée par des tiers. Voilà les Android et autres Palm prévenues!

Lors d'un débat sur les résultats du premier trimestre, le COO Tim Cook a affirmé qu'Apple ne tolérerait pas que sa propriété intellectuelle (IP) soit spoliée par des tiers. Voilà les Android et autres Palm prévenues!

Apple utilisera dans ce but toutes les armes dont elle dispose, ajoute le COO. L'une de ces armes est assurément un nouveau brevet logiciel sur une série d'aspects d'interfaçage 'multitouch' de l'iPhone, comme le 'pinch-to-zoom' (agrandir ou réduire un élément à l'écran au moyen de deux doigts).

Cook n'a pas souhaité citer de noms d'entreprises qui pourraient abuser de ce brevet, mais les analystes pensent à Palm et à son nouveau Pre (à interface 'multitouch'). Pour ce qui est du téléphone intelligent Android, une démonstration 'multitouch' a également déjà été présentée. Voilà qui est significatif car l'absence de l'interface 'multitouch' constituerait une raison suffisante pour les clients potentiels de choisir l'iPhone par rapport à l'appareil Android.

L'initiative d'Apple rappelle ce procès qui opposa Apple et Microsoft en 1988. Apple prétendait à l'époque que la version 2.03 de l'interface utilisateur de MS Windows violait l'un de ses droits d'auteur ('copyright'). Quatre ans plus tard, la société de Cupertino, à savoir Apple, perdait ce procès, parce que le juge n'avait pas retenu son interprétation de violation de la loi sur les droits d'auteur. Les autres litiges opposant Apple et Microsoft furent définitivement réglés en 1997. Apple utilisa alors Internet Explorer comme navigateur standard, obtint 150 millions de dollars de Microsoft, ainsi que la promesse que MS continuerait à développer la suite Office pour le Mac dans les cinq années suivantes. Les deux entreprises signèrent alors un accord bilatéral concernant l'utilisation de brevets.

Nos partenaires