Anonymous a-t-il paralysé des millions de sites GoDaddy?

11/09/12 à 13:00 - Mise à jour à 13:00

Source: Datanews

Un homme qui revendique être membre du collectif de pirates Anonymous, a paralysé hier lundi des millions de sites web hébergés par l'entreprise internet américaine GoDaddy. Le domaine GoDaddy.com était lui aussi inaccessible durant plusieurs heures. Entre-temps, la plupart des services de l'entreprise d'hébergement ont été restaurés. Go Daddy est un hébergeur américain surtout connu pour être le principal régistraire accrédité Icann du monde. L'entreprise gère 52 millions de noms de domaine et fait tourner plus de 5 millions de sites web sur ses serveurs. La personne se dissimulant derrière le compte Twitter @AnonymousOwn3r a revendiqué hier lundi la responsabilité de l'attaque et a agi de la sorte, parce que GoDaddy aurait autrefois promis de soutenir la controversée loi SOPA (Stop Online Piracy) aux Etats-Unis. Peu importe pour lui que le régistraire ait en fin de compte changé d'avis.

Anonymous a-t-il paralysé des millions de sites GoDaddy?

Un homme qui revendique être membre du collectif de pirates Anonymous, a paralysé hier lundi des millions de sites web hébergés par l'entreprise internet américaine GoDaddy. Le domaine GoDaddy.com était lui aussi inaccessible durant plusieurs heures. Entre-temps, la plupart des services de l'entreprise d'hébergement ont été restaurés. Go Daddy est un hébergeur américain surtout connu pour être le principal régistraire accrédité Icann du monde. L'entreprise gère 52 millions de noms de domaine et fait tourner plus de 5 millions de sites web sur ses serveurs.

La personne se dissimulant derrière le compte Twitter @AnonymousOwn3r a revendiqué hier lundi la responsabilité de l'attaque et a agi de la sorte, parce que GoDaddy aurait autrefois promis de soutenir la controversée loi SOPA (Stop Online Piracy) aux Etats-Unis. Peu importe pour lui que le régistraire ait en fin de compte changé d'avis.

Selon le pirate, les serveurs de GoDaddy ont été paralysés par une attaque DDos (déni de service distribué), une attaque par laquelle un grand nombre d'ordinateurs envoient tellement de requêtes à un serveur déterminé que celui-ci se crashe ou se paralyse.

Le pirate a également annoncé via Twitter avoir lancé son attaque tout seul et ne pas faire partie d'une campagne Anonymous de plus grande envergure. Cette dernière affirmation semble en effet se vérifier dans la mesure où le compte Twitter qui est le plus souvent associé à Anonymous, @AnonyOps, s'est entre-temps distancié de cette action: "Il s'agit ici soit d'un 'newbie' (bleu), soit de quelqu'un qui veut ternir la réputation d'Anonymous."

Aujourd'hui, la plupart des sites touchés sont de nouveau accessibles. Ce qui est étonnant toutefois, c'est que GoDaddy a utilisé temporairement l'infrastructure de VeriSign pour son site, l'entreprise derrière .com et .net et aussi l'un des principaux concurrents de GoDaddy.

En savoir plus sur:

Nos partenaires