Android 'Honeycomb' pour tablettes

03/02/11 à 12:23 - Mise à jour à 12:23

Source: Datanews

Google a officiellement présenté son système d'exploitation Android 3.0 'Honeycomb', conçu expressément pour les systèmes de type tablette. Si les premières versions du système d'exploitation Android de Google étaient destinées aux téléphones intelligents (smartphones), la version 3.0 'Honeycomb' est elle formellement conçue pour être utilisée dans les appareils tablettes. Dans son siège central de Mountain View, Google a procédé à la démonstration de nouveaux éléments dans l'interface utilisateur, tels les 'widgets'. Ceux-ci se trouvent sur la page d'accueil et offrent un accès rapide aux informations des apps. Une boîte entrante Gmail 'widget' a été ainsi mentionnée en guise d'exemple.

Android 'Honeycomb' pour tablettes

Google a officiellement présenté son système d'exploitation Android 3.0 'Honeycomb', conçu expressément pour les systèmes de type tablette.

Si les premières versions du système d'exploitation Android de Google étaient destinées aux téléphones intelligents (smartphones), la version 3.0 'Honeycomb' est elle formellement conçue pour être utilisée dans les appareils tablettes. Dans son siège central de Mountain View, Google a procédé à la démonstration de nouveaux éléments dans l'interface utilisateur, tels les 'widgets'. Ceux-ci se trouvent sur la page d'accueil et offrent un accès rapide aux informations des apps. Une boîte entrante Gmail 'widget' a été ainsi mentionnée en guise d'exemple. Ces widgets permettent aussi un accès rapide aux apps. De même, il est possible de regrouper des apps de plusieurs 'panes' ou fragments.

En outre, l'interface propose dans le coin inférieur gauche trois 'touches' (back, home et une touche affichant les apps actives) et dans le coin inférieur droit un champ affichant les annonces, etc. De plus, l'on relève aussi la présence d'un moteur 'dragging' (pour faire glisser les fichiers dans des dossiers, etc.). Tout cela est destiné à donner aux utilisateurs un look quelque peu plus proche d'un environnement de type PC. Il est manifeste cependant que les applications qui exploitent pleinement les possibilités d'Honeycomb ne sont destinées qu'aux tablettes et non pas aux appareils Android ordinaires, tels les smartphones.

Durant les démonstrations, Google a utilisé la tablette Xoom de Motorola équipée d'un processeur bi-coeur. Voilà qui expliquait assurément les puissantes possibilités 3D sur base d'une API 3D (OpenGL) et d'un moteur d'animation. Parmi les applications, l'on trouvait des jeux 3D, mais aussi une présentation 3D du corps humain. Par ailleurs, il faudra voir si les processeurs bi- ou multi-coeurs ne vont pas trop réduire l'autonomie d'une charge d'accu.

Encore en développement Malgré la présentation et les démonstrations, Google a affirmé qu'Honeycomb n'était pas encore tout à fait au point. Aucune date de livraison n'a encore été annoncée et actuellement, seul un software development kit (SDK) peut être obtenu. Voilà qui a amené certains commentateurs à se poser des questions sur la manière dont le marché des tablettes va finalement évoluer cette année. Il convient d'ajouter encore les toutes prochaines annonces de systèmes HP (Palm) et du Playbook de RIM, qui ne seront en fait disponibles que dans pas mal de temps. Il s'agit également de tenir à l'oeil le nouvel iPad pour lequel, l'on attend aussi des innovations dans l'interface utilisateur. En outre, Google doit encore prouver comment elle va concilier à terme les différentes versions d'Android (smartphones et tablettes).

D'autre part, lors de la présentation d'Honeycomb, Google a exhibé des extensions à l'Android Market pour apps, en ce compris une version web- (Market Webstore), où il sera possible de choisir des applications en fonction du type d'appareil.

En savoir plus sur:

Nos partenaires