Alternative belge au logiciel Bind

09/11/11 à 11:36 - Mise à jour à 11:36

Source: Datanews

EURid, le gestionnaire européen du domaine de haut niveau .eu, finalise une alternative open source à Bind (Berkeley Internet Name Daemon), le logiciel de serveurs de noms le plus utilisé dans le monde.

EURid, le gestionnaire européen du domaine de haut niveau .eu, finalise une alternative open source à Bind (Berkeley Internet Name Daemon), le logiciel de serveurs de noms le plus utilisé dans le monde.

"Globalement, le choix du logiciel de serveurs de noms se limite à 2 plates-formes, explique Peter Janssen, CTO d'EURid. Bind est la référence, mais il existe par ailleurs le NSD néerlandais, pour Name Server Daemon. Avec Yadifa ou 'Yet another DNS implementation for all', nous entendons proposer au marché une troisième solution."

Pourquoi les opérateurs TLD auraient-ils besoin d'une alternative à Bind et NSD? "Pour des questions de sécurité, il est préférable de se diversifier dans le logiciel DNS, ajoute Janssen. Pour éviter que vos noms de serveurs refusent de fonctionner en cas de problème, il est préférable de déployer des implémentations différentes."

"En plus, Bind et NSD ne sont plus très modernes, poursuit le CTO. S'ils doivent supporter trops de zones, ils sont à la peine. Et lorsque l'on veut ajouter ou retirer une zone, il faut mettre le serveur de noms temporairement hors ligne. Avec Yadifa, il est possible de procéder à une reconfiguration sans arrêter le serveur. L'opération est plus dynamique."

Pour l'heure, Yadifa est en phase "pré-1.0", mais le logiciel sera officiellement commercialisé à partir de février comme progiciel open source. "Tout un chacun qui le souhaite pourra utiliser Yadifa. En guise de compensation, nous attendons de la communauté qu'elle nous aide au niveau de la stabilité et la sécurité de la plate-forme."

Nos partenaires