Alcatel-Lucent encore et toujours dans la tourmente

02/05/07 à 00:00 - Mise à jour à 01/05/07 à 23:59

Source: Datanews

Le fournisseur de matériel télécom Alcatel-Lucent lance une mise en garde à propos de pertes sérieuses et de chiffres de vente décevants. Un an après la fusion transatlanique, il y a donc encore de l'orage dans l'air.

Alcatel-Lucent a annoncé la semaine dernière de manière assez inattendue qu'elle envisageait une perte d'exploitation de 260 millions d'euros au premier trimestre de cette année. Son chiffre d'affaires régressera probablement de 12 pour cent à 3,9 milliards d'euros. Durant le trimestre précédent, l'entreprise avait déjà enregistré un recul de son chiffre d'affaires.Les analystes ne sont pas d'accord sur la manière d'interpréter ces résultats. "Il y en a qui attendent le 'jour du jugement dernier'. Je pense pour ma part qu'il faut encore attendre un an avant de tirer des conclusions", explique l'analyste Thomas Langer au journal New York Times. D'autres se sont déjà fait leur opinion et recherchent la cause de ces chiffres décevants dans la fusion de l'année dernière. Après la fusion, on aurait trop peu fait pour renouveler la gamme de produits dans le sens des réseaux mobiles rapides."Le développement de nouveaux produits coûte cependant cher et provoque probablement des conflits importants entre les managers français et américains", déclare l'analyste Per Lindberg au journal. "La fusion présente tous les signes d'une catastrophe." Il ne s'attend pas à ce que les produits d'Alcatel-Lucent soient suffisamment forts du point de vue commercial pour concurrencer ceux d'Ericsson et de Nokia.La moitié de la perte de 260 millions d'euros, l'entreprise l'attribue à 'd'importants postes spéciaux', sans les préciser davantage. Pour Patricia Russo, CEO, l'entreprise progresse, surtout au niveau de l'intégration des divers éléments qui la composent. Cette intégration n'est cependant pas encore totalement terminée.

Nos partenaires