Agoria Wallonie réagit à la pénurie d'informaticiens

22/05/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Le marché francophone affiche une pénurie annuelle récurrente d'environ 500 unités qui s'ajoutent aux 4.000 postes IT vacants (estimation AWT 2009). Le besoin annuel, selon Agoria, est d'environ 1.500 informaticiens (nouveaux besoins, départs croissants à la retraite, changements d'orientation, ...).

Le marché francophone affiche une pénurie annuelle récurrente d'environ 500 unités qui s'ajoutent aux 4.000 postes IT vacants (estimation AWT 2009). Le besoin annuel, selon Agoria, est d'environ 1.500 informaticiens (nouveaux besoins, départs croissants à la retraite, changements d'orientation, ...).

Or, le nombre de diplômés et autres certifiés n'atteint pas le millier. "Les 4 universités en produisent environ 150, les hautes écoles 400", déclare Gilbert Wauthier, conseiller auprès d'Agoria ICT, les centres de formation (Technifutur, Technicité, ...) en recyclent 350, le Forem 50 - en étant optimiste".

D'où un déficit net de 500 unités. "Minimum." Les profils les plus recherchés? Des analystes et consultants business, des analystes et architectes réseau, des chefs de projets.

Cette pénurie et la réticence des jeunes face aux études informatiques ont inspiré une nouvelle campagne de sensibilisation à Agoria Wallonie. Dès la mi-juin et jusqu'à fin 2010, des informaticiens de profils divers iront témoigner de leur métier dans les écoles secondaires de la Communauté française (elles sont 450) pour tenter de doper les inscriptions en master et baccalauréat aujourd'hui en stagnation ou repli (resp. environ 180 et 900 inscrits). Ils seront issus d'organismes publics (AWT, EasiWal, ...) ou d'entreprises, grandes ou petites.

Autres outils de sensibilisation: une Web TV diffusant des témoignages d'informaticiens et des visites d'entreprises IT (sans doute à partir de septembre).

Nos partenaires