Tout sur zetes

Zetes va opérer pour la quatrième fois en Côte d'Ivoire. Durant les sept prochaines années, elle pourra s'y concentrer sur les cartes de la Caisse Nationale d'Assurance Maladie (CNAM).

Tant en termes de chiffre d'affaires (+ 15%) que surtout de bénéfices (+ 48%) pour son 1er semestre 2014 par rapport à la période correspondante de 2013, le spécialiste belge de l'identification des biens et des personnes Zetes renoue avec la croissance.

Après tout le tintouin causé par l'adjudication concernant le permis de conduire 'électronique' au format carte de banque dans notre pays, c'est finalement la bruxelloise Zetes qui l'a de nouveau emporté.

L'entreprise technologique Zetes prend acte de l'arrêt du Conseil d'Etat qui suspend l'attribution du contrat en vue de produire les nouveaux permis de conduire belges en forme de carte bancaire. Mais l'entreprise déclare aussi que bpost, qui était également candidate pour ce travail, est 60 pour cent plus chère que Zetes. bpost avait constaté des imprécisions dans la procédure d'adjudication du contrat et s'est par conséquent tournée vers le Conseil d'Etat. Le porte-parole du Secrétaire d'Etat Etienne Schouppe (CD&V) a fait savoir que des éclaircissements seraient apportés, après quoi les candidats pourraient soit conserver, soit adapter leur offre. Ensuite, un producteur devrait être définitivement désigné.

Il est possible que l'entreprise technologique Zetes ne produise en fin de compte pas les permis de conduire belges au format d'une carte de banque. Un arrêté du Conseil d'Etat ordonne en effet la suspension de l'exécution de la décision du 29 septembre du comité ministériel qui désignait Zetes gagnant de la procédure d'adjudication. bpost, également candidate pour la commande, a découvert des imprécisions dans la procédure, et le Conseil d'Etat lui a donné raison. L'arrêté du 10 novembre est arrivé hier au cabinet du secrétaire d'Etat à la Mobilité, Etienne Schouppe (CD&V), et a été examiné une première fois.

Une borne à voter électronique en combinaison avec une preuve imprimée du vote, des urnes qui enregistrent automatiquement ce vote, un 'voting pen' (stylet à voter) intelligent, voire des solutions de votes sur internet: les acteurs belges qui durent à l'époque s'avouer vaincus face au consortium Smartmatic-Steria dans la sélection du nouveau système à voter électronique au niveau fédéral, bruxellois et flamand, ont présenté hier leurs solutions en la matière. Il s'agit en l'occurrence de Zetes, d'Arco, de Skillteam, filiale d'IBM, et d'IBM Belgique elle-même.

L'année n'est pas encore tout à fait terminée, mais Zetes estime que 2010 sera "la meilleure de son histoire" avec un chiffre d'affaires de 190 millions EUR, en croissance de 15%, et un EBITDA de 17 millions EUR.

Le spécialiste de l'identification Zetes a décroché un contrat chez Morrisons, la quatrième plus importante chaîne de supermarchés du Royaume-Uni. Ce contrat prévoit la livraison de l'infrastructure IT sans fil pour les 5 sites de production de la société.