Tout sur xp

Les organisations qui, un an après l'expiration de la maintenance normale de Windows XP, n'ont pas encore migré vers un autre système d'exploitation, peuvent s'attendre à une facture salée de la part de Microsoft: l'entreprise doublerait en effet les coûts pour la maintenance de Windows XP.

Les points faibles de Windows XP sont mis de côté en vue de lancer une vague d'attaques l'année prochaine, lorsque Microsoft interrompra son support, selon un collaborateur du Sans Institute.

L'année passée, Windows XP détenait 30% de parts sur l'ensemble des PC équipés de Windows dans notre pays. Soit 1,9 million de machines. Ce chiffre se monte désormais à 27%, soit environ 1,71 million de PC.

Selon l'importateur Secutec, la mise à jour fautive de McAfee a touché, selon une estimation, quelque 20.000 à 25.000 PC d'entreprise en Belgique. Mais ce nombre risque d'être encore nettement plus élevé.Pour Geert Baudewijns, CEO de Secutec, la mise à jour erronée de McAfee a touché 20.000 à 25.000 systèmes XP dans les grandes sociétés en Belgique. Hier, son entreprise a encore 'couru un véritable marathon téléphonique', afin "d'appeler à tout vent" autant d'entreprises que possible pour les mettre en garde et les aider à éviter le problème. Si leurs systèmes XP sont malgré tout touchés, ils devront être 'soigné' manuellement un par un. En supprimant svhost.exe, les ordinateurs ne peuvent en effet plus aller en ligne dans un réseau. "Le travail de restauration sera très diversifié", ajoute Baudewijns. C'est ainsi qu'en fonction de la configuration spécifique de Windows, le problème devra être abordé de telle ou de telle autre manière.