Tout sur Windows

Microsoft a racheté corp.com. L'entreprise veut ainsi éviter que des criminels mettent la main sur des centaines de milliers d'ordinateurs professionnels qui, en raison d'un bug dans Windows, établissent une connexion avec ce domaine.

C'est aujourd'hui même que prend fin le support officiel de Windows 7 par Microsoft. Le système d'exploitation ne recevra désormais plus aucun correctif sécuritaire par défaut. Les entreprises pourront, elles, encore obtenir de l'assistance et des mises à jour, mais moyennant paiement.

Les propriétaires d'ordinateurs portables Windows disposeront dorénavant d'une solution alternative pour sécuriser leur appareil. L'entreprise suédoise Yubico a en effet déployé un logiciel leur permettant de se connecter à Windows avec une clé matérielle.

La crainte d'une épidémie virale globale a incité Microsoft à sortir des correctifs pour d'anciennes versions de Windows, pour lesquelles le support avait été interrompu il y a au moins cinq années déjà. La brèche qui est colmatée, représenterait un risque trop grand.

Durant le trimestre écoulé, Microsoft a de nouveau été à la fête avec ses services 'cloud'. Alors que certains analystes s'attendaient à recevoir des signaux d'une moindre demande de ces services, les logiciels sur les serveurs de Microsoft ont encore et toujours été un stimulateur du chiffre d'affaires de l'entreprise.

Windows 7 en est à sa dernière année de support gratuit. Le système d'exploitation bien connu existe en effet depuis dix ans et ne recevra plus de mises à jour sécuritaires à partir du 14 janvier 2020, à moins que l'utilisateur ne paie pour cela.