Tout sur Wikileaks

Le journaliste islandais Kristinn Hrafnsson est le nouveau rédacteur en chef du fameux site web lanceur d'alertes WikiLeaks. Il reprend donc les tâches du fondateur de Wikileaks, Julian Assange, qui se trouve encore et toujours à l'ambassade de l'Equateur à Londres.

"WikiLeaks doit être considéré comme un service de renseignements ennemi". Voilà ce qu'a déclaré Mike Pompeo dans sa première allocution publique, depuis qu'il a été nommé à la tête de la CIA par Donald Trump. Ce qui est étonnant, c'est qu'il a dénoncé aussi la publication de documents qu'il avait précédemment lui-même utilisés pour accuser le parti démocrate de manipulation lors de ses élections primaires.

Les documents publiés par Wikileaks donnent à penser que la CIA recourt à des pratiques d'espionnage similaires à celles de la NSA. En réalité, elles seraient plus modérées qu'il n'y paraît. C'est ainsi que les TV intelligentes ne seraient pas abusées à distance à des fins d'espionnage. Voici une analyse de ce que nous savons à présent.

Le site lanceur d'alertes WikiLeaks a publié hier jeudi 2.420 documents allemands provenant d'une enquête parlementaire sur le service de renseignements allemand BND et sur sa collaboration avec son pendant américain, la NSA. En tout, cela représente 90 giga-octets d'informations.

Mardi soir, WikiLeaks a publié quasiment trois cent mille e-mails du parti AK du président turc Recep Tayyip Erdogan. Le site déclencheur d'alertes a déclaré avoir reçu ces documents une semaine avant la tentative de coup d'état manquée.