Tout sur WhatsApp

Le nombre d'utilisateurs de WhatsApp ne semble plus vraiment progresser au bout de douze années d'existence. L'appli de clavardage a annoncé sur Twitter avoir 'plus de deux milliards d'utilisateurs par mois', alors que l'entreprise déclarait il y a un an avoir franchi le cap des... deux milliards.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan n'utilisera plus le service de messagerie WhatsApp. Selon son porte-parole, les nouvelles conditions d'utilisation ont attisé les soucis en matière de confidentialité, ce qui explique le bannissement du service.

Dans le cadre d'une mise à jour de la politique de confidentialité de WhatsApp, on peut lire que les données de l'appli de messagerie populaire seront automatiquement partagées avec Facebook à partir du 8 février. L'adaptation ne s'appliquera cependant pas pour l'UE, où le géant des médias sociaux semble se conformer aux exigences du contrôleur européen.

Les utilisateurs de WhatsApp pourront bientôt envoyer des messages à durée de vie limitée. Au bout de sept jours, les messages seront en effet supprimés. Cette fonction fait fortement penser à une autre de Snapchat, où les messages sont automatiquement effacés, dès qu'ils ont été visionnés ou qu'ils ont expiré.

Aujourd'hui, on en est à la onzième édition du vendredi sans e-mail. "Chaque initiative qui stigmatise notre asservissement à l'e-mail est bien entendu la bienvenue, mais ce genre d'action en vaut-il encore bien la peine?", se demande Tim Christiaens. Et de recommander de fixer surtout des accords à propos des temps de réponse et ce, quelle que soit l'application.

Le modèle commercial envisagé par Facebook pour le système de messagerie WhatsApp prend tout doucement forme. C'est ainsi que WhatsApp va proposer des services payants pour permettre aux entreprises de communiquer plus facilement avec leurs clients. Dans notre pays, KBC et Engie Electrabel ont lancé un projet-pilote.

Le gouvernement ougandais introduit une série de taxes controversées sur différents services mobiles et internet. La plus étonnante d'entre elles est une 'taxe ragots' pour les gens qui utilisent des applis telles Facebook, WhatsApp, Twitter et Viber.

Jan Koum, le co-fondateur de WhatsApp, délaisse Facebook. Le site de socialisation avait racheté WhatsApp en 2014 pour quelque 19 milliards de dollars (15,7 milliards d'euros).

L'entreprise internet Google et 55 opérateurs télécoms s'unissent pour mettre au point une appli de messagerie supportant RCS, selon le site technologique The Verge. Les opérateurs belges sont eux aussi en négociations avec Google à propos de cette technique, qui devrait moderniser l'envoi de minimessages.