Tout sur VUB

Sirris va créer, conjointement avec quinze centres de recherche bruxellois, le Brussels Initiative on Cybersecurity Innovation. Ce centre sera chargé de transférer plus rapidement aux entreprises de nouvelles visions sur la cyber-sécurité.

Les professeurs et étudiants de 5 institutions d'enseignement supérieur flamand pourront bénéficier dès cette année académique d'un environnement d'apprentissage électronique flambant neuf. Ce faisant, chaque établissement ne devra plus développer sa propre plate-forme numérique, mais pourra faire appel à des services commerciaux.

Le matériau graphène peut provoquer de faibles changements de couleur et ce, de manière d'autant plus efficiente en présence d'une faible dose de lumière. C'est à cette découverte étonnante qu'est arrivée Nathalie Vermeulen, professeure à la VUB. Grâce à cette découverte, il pourra être possible de développer au moyen de graphène des sources lumineuses compactes, capables de diffuser un large panel de couleurs. Ce genre de source lumineuse pourrait aider les patients diabétiques par exemple.

Dans les réseaux internet via lesquels des données sont envoyées, l'on utilise souvent la lumière en raison de sa rapidité. Des chercheurs de la Vrije Universiteit Brussel ont à présent découvert une nouvelle technique de ralentissement de la lumière. La vitesse des réseaux pourrait ainsi être - assez paradoxalement - nettement augmentée.

L'ULB et la VUB, profitant de l'hébergement de leurs facultés de Sciences et d'ingénierie sur le campus la Plaine à Bruxelles, vont créer un nouveau "Science and Technology Park" commun. Celui-ci se composera d'un Engineering & ICT Center et d'un Library & Learning Center à la pointe de la technologie. Ce parc devrait également devenir un pôle international de connaissances axé sur les sciences et la technologie. Le bâtiment, qui bénéficiera aussi du soutien du fonds Beliris, verra le jour en 2018.

A présent que toujours plus de ménages belges sont connectés à internet, l'on voit apparaître de nouveaux mécanismes d'exclusion. Le fait est que tout un chacun ne s'y retrouve pas toujours sur le 'world wide web'. "Même parmi les personnes dites favorisées, il y en a toujours plus qui connaissent des problèmes", déclare Leo Van Audenhove, professeur en nouveaux médias à la VUB. C'est dans ce contexte que l'Instituut voor Samenleving en Technologie a commandité une étude sur la manière dont les Flamands utilisent l'ordinateur et internet. Il apparaît que la fracture numérique ne se situe plus entre ceux qui possèdent ou non un ordinateur - comme c'était le cas il y a 10 ans -, mais sépare à présent ceux qui s'y entendent en internet et les autres qui éprouvent du mal à s'y retrouver.

Les fonctions lumineuses du silicium vont être simplifiées grâce à un travail de recherche novateur réalisé à la VUB.