Tout sur Voka

Après Beltug, Voka Limburg annonce elle aussi qu'elle désapprouve les actions de la BSA, qui veut contrôler les entreprises pour y détecter la présence de logiciels illégaux et ce, même si l'on déclare ici aussi que la nouvelle approche est moins dure.

"En Flandre, nous allons soulever chaque pierre pour voir s'il n'y a pas en dessous l'embryon d'une entreprise innovante. Si tel est le cas, nous l'accompagnerons jusqu'à ce qu'elle devienne vraiment une entreprise."