Tout sur TSMC

TSMC, le principal fondeur de puces au monde, souhaite entamer la production de puces selon le processus de 2 nanomètres en 2025. La firme utilisera aussi la technologie des nanosheets pour de meilleures performances.

Intel va étendre sa production de puces informatiques aux Etats-Unis. Le groupe investit quasiment 3 milliards d'euros (après conversion) dans une usine située au Nouveau Mexique. On y fabriquera à l'avenir aussi des puces complexes à plusieurs niveaux, à savoir les modèles Foveros. Cette production permettra de créer 700 emplois.

Le groupe de fabrication de puces taïwanais TSMC, un important fournisseur d'Apple et de constructeurs automobiles notamment, va au cours des trois années à venir libérer quelque 85 milliards d'euros afin d'étendre sa capacité de production. Avec cette somme, le fondeur espère pouvoir faire face à la demande de puces en nette augmentation.

Le fondeur TSMC, qui fabrique entre autres des puces pour AMD, Nvidia et Qualcomm, annonce qu'il va produire cette année les premières puces à 3 nanomètres. Il s'agira de puces plus performantes et plus économes en énergie.

Le fabricant néerlandais de machines à puces ASML a encore augmenté son chiffre d'affaires et son bénéfice au cours du troisième trimestre de cette année. Grâce à l'amplification du télétravail, les firmes technologiques continuent de se distinguer durant la crise du corona, ce qui stimule à son tour la demande de puces toujours plus sophistiquées.

Microsoft et la Taiwan Semiconductor Manufacturing Company vont lancer conjointement un Joint Innovation Lab en vue d'accélérer le design au silicium sur Azure. TSMC est le principal fabricant indépendant de semi-conducteurs au monde.

Apple va désormais développer elle-même ses puces sur base d'ARM. Pourquoi en a-t-elle décidé ainsi et pourra-t-elle avec cette architecture égaler les performances des puces Intel? C'est parce qu'il y a beaucoup de changements sur le marché des puces, selon la professeure de micro-électronique Marian Verhelst.