Tout sur Trend Micro

Les hôpitaux sont des cibles rêvées pour les pirates. Afin de sécuriser l'ensemble de leur groupe hospitalier avec une équipe limitée d'informaticiens, l'Intercommunale de Santé Publique du pays de Charleroi (ISPPC) s'est mise en quête d'une solution robuste et efficace contre les spams et les maliciels.

Le ver informatique Conficker, qui était apparu en 2008, semble être encore et toujours actif neuf ans après. La raison? De piètres correctifs (patchs). Le ver se manifeste surtout dans des secteurs tels les pouvoirs publics, l'industrie et les soins de santé, qui se concentrent essentiellement sur leur travail et moins sur la technologie utilisée pour effectuer ce travail.

Des éditeurs de logiciels de sécurité ont découvert du malware présenté sous la forme d'applis de protection pour appareils Android. Ces logiciels nuisibles ont été installés au minimum 500.000 fois sur des smartphones et tablettes, selon la firme de sécurité Trend Micro.

L'antivirus mobile de Google s'avère étonnamment 'mauvais' dans la détection de malware. Voilà ce qui ressort d'une étude réalisée par le labo software allemand AV-Test. C'est bien simple, il occupe la dernière place dans un test comparatif de vingt systèmes antivirus Android.

Vous pouvez y acheter de la drogue, y échanger des armes ou y louer les services d'un pirate : en quelques clics en effet, vous pouvez accéder à la face cachée de l'internet. Voyage au centre de ce web invisible, un monde impitoyable en ligne sur lequel les pouvoirs publics et la police n'ont que peu d'impact.

Ces derniers jours, les entreprises technologiques n'ont pas manqué de faire connaître leur vision de 2017. Certaines prédisent - à juste titre (!) - une révolution. D'autres encore se livrent aux mêmes annonces vagues pour la xième année consécutive. Data News vous présente tout cela avec les filtres et les nuances qui s'imposent.