Tout sur Tim Berners-Lee

La maison britannique Sotheby's va plus tard ce mois-ci mettre aux enchères le code-source constituant la base du web mondial. Cela se fera via un NFT (non-fungible token ou jeton non fongible), par lequel la propriété d'objets numériques peut être garantie à l'aide de la chaîne de blocs.

Des plates-formes internet telles YouTube, Facebook et Google devront sans doute scanner automatiquement toutes les vidéos et toute la musique que leurs utilisateurs y déposent, pour éviter que du matériel soumis au droit d'auteur ne se retrouve en ligne sans autorisation. Au sein de la commission 'Affaires Juridiques' du Parlement européen, une majorité (quinze contre dix) a en tout cas voté en faveur d'une adaptation de la directive sur le droit d'auteur.

Le Turing Award, en quelque sorte le 'Prix Nobel pour l'Informatique', a été décerné à Tim Berners-Lee. Il a reçu ce prix pour avoir inventé le World Wide Web. Cette récompense est financée par Google et s'accompagne d'une somme d'un million de dollars.

Nombreux sont ceux qui estiment que le web mondial n'a qu'un seul inventeur, à savoir Tim Berners-Lee. 28 ans après sa proposition de faire de http la norme universelle, il médite sur l'état de la toile planétaire. Berners-Lee s'oppose ainsi à trois tendances inquiétantes qui, selon lui, menacent l'ouverture du web.