Tout sur Tencent

Le géant chinois des technologies Tencent, propriétaire de WeChat, a nié lundi que le compte du Premier ministre australien Scott Morrison ait été piraté ou supprimé de la plateforme, des membres du gouvernement australien ayant accusé Pékin d'"ingérence étrangère" à la suite de la disparition du compte du dirigeant australien.

Le réseau social WeChat de la firme technologique chinoise Tencent poursuit sa forte croissance malgré les mesures plus rigoureuses prises par Pékin. Le nombre d'utilisateurs quotidiens des mini-programmes dans l'appli a progressé l'année dernière de 12,5 pour cent à 450 millions, selon la haute-direction de Tencent lors de l'événement annuel WeChat.

Le jeu phénomène Fortnite, qui réunit en ligne des millions d'adeptes à travers le monde, va se retirer de Chine, a annoncé son éditeur Epic Games, au moment où le pouvoir communiste serre la vis au secteur du numérique.

Le géant technologique chinois Tencent débourse 1,27 milliard de dollars, soit quelque 1,08 milliard d'euros après conversion, pour s'emparr de l'entreprise Sumo. Cette dernière est notamment à l'origine de Sackboy: A Big Adventure pour la PlayStation 5.

L'autorité en charge du marché chinois a infligé des amendes à douze entreprises pour concurrence déloyale, parmi lesquelles les groupes technologiques Baidu et Tencent. Pour cette dernière entreprise, l'amende relativement faible de 64.000 euros (après conversion) pourrait être l'amorce d'une surveillance plus rigoureuse de la part des contrôleurs financiers chinois.

Le géant technologique chinois Huawei accueille de nouveau les jeux de l'entreprise Tencent, chinoise elle aussi, dans son AppGallery. Précédemment, ces jeux avaient été retirés en raison d'un différend portant sur la collaboration entre les deux firmes, mais entre-temps, ces dernières ont conclu un accord.

Selon toute attente, le service de diffusion musicale Tencent Music entrera à la bourse de New York en décembre. Voilà du moins ce qu'affirment des initiés. Selon une rumeur qui circule, la filiale de l'entreprise technologique chinoise Tencent aurait il y a quelques semaines déjà voulu le faire, mais elle postposa l'opération en raison de l'inquiétude qui régnait sur les bourses.

Les autorités chinoises s'opposent aux nouvelles versions de tous les jeux. Voilà ce que révèle l'agence de presse financière Bloomberg. Selon des spécialistes, cette interdiction serait due à des changements au sein des services publics chinois chargés de contrôler les jeux. En outre, le gouvernement chinois se ferait beaucoup de souci à propos de la violence présente dans certains jeux.