Tout sur start-up

La startup belge Teamleader ouvre une filiale à Berlin. Ce spécialiste en CRM entend desservir le marché allemand des PME au départ de la capitale allemande.

D Square ouvre un bureau à New York. La start-up limbourgeoise qui, avec TrendMiner, a développé une application logicielle " big data " détectant les anomalies dans les processus industriels, est déjà parvenue à attirer quelques clients importants.

Le secteur technologique en Israël peut rapprocher Juifs et Palestiniens. Voilà ce qu'affirme non seulement Alan Feld, le directeur du capital-risqueur israélien Vintage Investment Partners, mais qui est admis aussi du bout des lèvres par quelques petites entreprises technologiques palestiniennes.

Au cours des 8 premiers mois de l'année, on a recensé en Belgique 2.207 nouvelles sociétés IT. Un chiffre qui contraste fortement avec celui de la période correspondante de l'année passée où pas moins de 3.509 starters IT avaient vu le jour. Soit 1.302 sociétés en moins et donc environ un tiers des créations.

L'an dernier, pas moins de 4.648 sociétés IT ont vu le jour en Belgique. En d'autres termes, ce secteur IT a vu plus de 10 fois plus d'entreprises se créer que d'entreprises qui ont cessé leurs activités. Le bureau d'analyses financières B-Information a en effet recensé 413 faillites en 2013.

La startup flamande Ontoforce a recueilli 1 million d'euros auprès de la société d'investissement LRM, du Sofi-Fonds et d'iMinds. La petite entreprise développe du software sémantique destiné à accélérer la mise au point de médicaments.

"Twitter nous aime", affirme Davy Kestens de TwitSpark. "Notre outil accroît la valeur du réseau social populaire et améliore l'expérience Twitter des grandes sociétés. Nous aidons donc Twitter à croître au lieu de lui dérober son argent."

La startup Radionomy s'est lancée avec succès sur le marché américain. Son dernier fait d'armes est un accord conclu avec Microsoft. "J'ai envoyé un mail à Steve Ballmer et un peu plus tard, tout était paré", déclare en riant Thierry Ascarez, vp Business Development de Radionomy.

Il y a énormément de talent et de vision en Belgique et en Europe, mais si vous voulez vraiment connaître le succès, il faut tenter votre chance sur le marché américain. Voilà ce que déclare le consultant et 'constructeur de ponts' Tanguy Peers, qui fut dans une vie précédente directeur d'eBay en Belgique.

Interrogé à propos de la plus grande erreur de son parcours, l'entrepreneur internet belge Sébastien de Halleux affirme qu'il a trop longtemps postposé son déménagement aux Etats-Unis: "Il faut voir assez grand dès le début."

Au cours des dernières années, Inner East London est devenu un centre bouillonnant de l'économie numérique. Reste à savoir comment cette Tech City peut encore être stimulée pour devenir une réussite de longue durée.

Pour qu'une entreprise débutante puisse se frotter à Belgacom, elle doit faire preuve de pas mal de cran. Ou de solides arguments de vente. Johan Daumerie, fondateur et CEO de PARI-Link, roule en tout cas des mécaniques: "Notre solution internet est de 40 à 60% plus économique qu'un contrat SDSL comparable chez Belgacom."

Kicktable est une équipe de la startup belge éponyme qui a relevé le défi de participer à la récente édition du programme 'accellerator/bootcamp' anglais à Londres.