Tout sur Sophos

Lorsqu'une organisation verse une rançon après une attaque au ransomware (rançongiciel), les coûts de restauration atteignent en moyenne 1,3 million d'euros. Et si elle ne paie pas, l'attaque lui coûte 675.000 euros 'seulement'. Voilà ce qui ressort d'une enquête internationale effectuée par la spécialiste en cyber-sécurité Sophos.

Sandboxie, le logiciel bac à sable bien connu de l'entreprise de sécurité Sophos, a été rendu open source. Sophos en a publié le code source et souhaite que le logiciel garde son indépendance.