Tout sur Sophie De Wit

La Chambre a adopté jeudi en séance plénière la nouvelle version de la loi sur la rétention des données, qui impose aux opérateurs télécoms de conserver les métadonnées de leurs clients. Le dispositif contesté de "porte arrière", par lequel les services de communication cryptés comme Whatsapp ou Telegram auraient été soumis à une obligation comparable, a été retiré.