Tout sur SoftBank

L'investisseur technologique japonais SoftBank injecte une fois encore des milliards de dollars dans WeWork, le fournisseur d'espaces de bureau, qui a connu des problèmes dans son approche d'une entrée à la bourse finalement annulée. La participation de l'investisseur nippon atteint désormais les 80 pour cent.

L'entrée à la bourse de WeWork, qui devait rapporter des milliards de dollars, serait postposée au plus tôt au mois prochain. Voilà ce que mentionne le journal d'affaires américain Wall Street Journal sur base de sources au sein de l'entreprise.

Quelques jours, après que les autorités américaines aient placé Huawei sur une liste noire, des entreprises, même non américaines, rompent leurs liens avec le géant télécom chinois. Une filiale belge serait aussi dans la ligne de mire.

Uber serait prête à revendre une participation de quelque 13 pour cent de sa division en charge des voitures autonomes. L'investisseur technologique SoftBank, le constructeur automobile Toyota et le fabricant de pièces automobiles Denso seraient intéressés, selon le The Wall Street Journal sur base des dires d'initiés.