Tout sur Siemens

Siemens engloutit Tesis PLMware, une entreprise allemande spécialisée dans l'intégration de software de 'product lifecycle management' (PLM) à d'autres applications professionnelles.

L'entreprise allemande Siemens libère 680 millions d'euros pour racheter l'éditeur louvaniste de software LMS International. Résultat: une nouvelle firme technologique belge de grande valeur passe entre des mains étrangères.

A l'avenir, un chirurgien pourra, lors d'une opération, non seulement alterner les radiographies de son patient par de simples mouvements de la main et du bras, mais aussi y effectuer un zoom avant sur des détails et faire tourner des images en trois dimensions. Des techniciens de Siemens Healthcare et de la division de recherche mondiale Corporate Technology ont pour ce faire adapté la technologie Kinect de la console Xbox de Microsoft.

Le géant des services ICT Atos Origin débloque 850 millions d'euros (partiellement en actions et partiellement en espèces) pour acquérir la division ICT de Siemens, Siemens IT Solutions & Services (SIS). En échange, Siemens prend une participation de 15 pour cent dans Atos Origin pour une durée minimale de 5 ans. En outre, Atos Origin a décroché un contrat d'externalisation IT de sept ans chez Siemens, d'une valeur de quelque 5,5 milliards d'euros. Depuis des années déjà, il était évident que Siemens ne savait pas bien quoi faire avec sa division IT SIS. Après l'avoir mise en vente pendant quelque temps, l'entreprise avait décidé que l'IT était quand même importante pour le groupe Siemens, après quoi, fin 2009, l'entreprise changea à nouveau d'avis et décida de privatiser SIS.

Siemens IT Solutions and Services ouvrira ce 1er avril un nouveau centre de données à Huizingen. Le bâtiment sera principalement utilisé pour des activités d'externalisation traditionnelles, même si l'on pourra aussi y acquérir de la capacité de calcul et de mémoire sous la forme de services partagés ('shared-services').