Tout sur Serveurs

Un an après la finalisation du rachat par Lenovo de l'activité serveurs x86 d'IBM, les troupes sont en ordre de marche pour appliquer la stratégie : devenir le leader mondial incontesté des serveurs, après avoir conquis le leadership en PC.

Pour la première fois depuis onze trimestres, le nombre d'appareils vendus dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) a augmenté. Le chiffre d'affaires a lui aussi progressé. HP continue de dominer ce marché, mais la principale croissance a été l'apanage de la moitié inférieure du top cinq.

IBM est autorisée à vendre sa division serveurs à l'entreprise chinoise Lenovo. Les autorités américaines ont en effet donné leur accord pour ce rachat d'une valeur de 2,3 milliards de dollars.

Lenovo versera quelque deux milliards de dollars, plus un certain nombre d'actions pour acquérir l'activité 'low end servers' (X86) d'IBM. Les deux entreprises confirment ainsi la rumeur qui circulait depuis quelque temps déjà.

Le marché des serveurs tant dans la zone EMEA qu'au niveau mondial continue de régresser, selon les estimations de Gartner et ce, même si les dommages sont encore relativement limités en Europe occidentale. Dell et Fujitsu ont progressé.

Alors qu'au quatrième trimestre de 2012, le nombre de serveurs vendus au niveau mondial avait légèrement diminué de 0,2 pour cent, l'on a quand même écoulé sur l'année 2012 globalement 1,5 pour cent de serveurs en plus qu'en 2011. Voilà ce qu'indiquent les chiffres de Gartner.