Tout sur SAS

Après le départ de Jeroen Van Godtsenhoven de chez SAS, le spécialiste en analytique effectue quelques changements au niveau de sa direction. Heere Blokhuis devient ainsi managing director de SAS BeNeLux, alors qu'Ilse Himpe occupera la fonction de 'country lead' pour la Belgique et le Luxembourg.

Les logiciels open source et les langages de programmations tels R et Python trouvent toujours plus facilement leur voie au sein des organisations. Selon l'experte en AI Véronique Van Vlasselaer, cela n'est pas sans risque. "Il s'agit d'une erreur de la part de beaucoup de managers de croire qu'ils doivent migrer vers R et Python, parce qu'ils constatent que de la main d'oeuvre à peine sortie des études y est rompue", écrit-elle.

Ces dernières années, l'intérêt pour les données et l'analytique n'a cessé de croître, grâce notamment à la puissance accrue des ordinateurs, à des réseaux plus performants et à de nouvelles technologies comme l'intelligence artificielle et l'apprentissage machine. SAS entend mettre toutes ces innovations à la portée des utilisateurs finaux pour leur permettre de résoudre les problèmes les plus complexes. 'Analytics everywhere for everyone', dixit Jim Goodnight, CEO de SAS.

Mieke De Ketelaere quitte SAS pour relever un nouveau défi au sein de l'imec. A partir du 16 mai, elle y deviendra en effet Program Director Artificial Intelligence.