Tout sur San Francisco

La meilleure science-fiction est celle qui deviendra plus tard (en partie) réalité, écrit Kristof Van der Stadt, rédacteur en chef de Data News.

Twitter a lancé jeudi des offres d'abonnements payants pour ses utilisateurs au Canada et en Australie qui désirent avoir accès à des fonctionnalités pratiques, une nouvelle stratégie pour le réseau social qui cherche à diversifier ses sources de revenus au-delà de la publicité.

Les données sont clairement le nouvel or noir. Reste à exploiter et à raffiner au mieux ce précieux carburant. Des start-up comme Promethium et Kinetica dopent l'analyse de données.

Analyser 400 millions de tweets sur un hashtag spécifique ? Examiner 13 milliards d'enregistrements relatifs à des routes de navigation réalisées et en visualiser le résultat ? Voilà qui est chose faite en une fraction de seconde avec OmniSci. La start-up de San Francisco met à profit la puissance de calcul brute pour l'exploration de données immersive grâce à la capacité GPU.

Google investit massivement dans l'innovation dans le cloud : voilà ce qui ressortait à nouveau du Google Cloud Summit d'Amsterdam. L'entreprise y a dévoilé ces dernières applications, étayant ses dires par des récits d'utilisateurs provenant de divers secteurs. C'est ainsi que l'on a compris pourquoi Bol.com avait été contrainte de s'en remettre aux ingénieurs cloud de Google.

La voiture autonome de Google devient encore davantage réalité. Son entreprise soeur Waymo a en effet et pour la première fois reçu le feu vert de la part de la Californie pour lui permettre de faire circuler sur la voie publique quelques modèles sans conducteur.

Analyser 400 millions de tweets sur un hashtag spécifique ? Examiner 13 milliards d'enregistrements relatifs à des routes de navigation réalisées et en visualiser le résultat ? Voilà qui est chose faite en une fraction de seconde avec OmniSci. La start-up de San Francisco met à profit la puissance de calcul brute pour l'exploration de données immersive grâce à la capacité GPU..

Sitecore engloutit le spécialiste belge en 'content marketing software' Stylelabs pour un montant non communiqué. La centaine de membres du personnel et la direction de Stylelabs resteront en place.