Tout sur San Bernardino

L'entreprise Cellebrite a probablement aidé le FBI à pirater l'iPhone qui avait été saisi après l'attentat terroriste de San Bernardino. Assez ironiquement, c'est un de ses serveurs qui a été à présent piraté.

Apple a pour la première fois formulé une réponse juridique à la demande du FBI de pirater l'iPhone appartenant à l'auteur de la fusillade de San Bernardino. Selon l'entreprise, "cette demande est anticonstitutionnelle, illégale et dangereuse", peut-on lire dans le document juridique.