Tout sur saas

La banque belge du Crédit Agricole va, avec l'aide d'iRelate, partenaire d'Oracle, implémenter Oracle CRM On Demand. C'est la première fois qu'une banque belge opte pour un progiciel CRM d'Oracle de type SaaS.

Les analystes de Gartner tempèrent l'enthousiasme suscité par Software-as-a-Service (SaaS). Ils affirment en effet que les entreprises feraient mieux de pondérer très soigneusement leurs besoins en logiciels par rapport à ce que SaaS promet d'offrir. "SaaS jouera certes un rôle dans l'avenir de l'IT, mais pas aussi dominant que celui qu'on attendait initialement", déclarent les analystes. En 2009, le modèle SaaS a représenté 3,4 pour cent des dépenses des entreprises en applications professionnelles, soit une légère hausse seulement par rapport aux 2,8 pour cent de 2008. Le marché global des applications d'entreprise devrait représenter cette année quelque 8,8 milliards de dollars. C'est surtout sur les marchés de la collaboration et du CRM que l'on fait appel à SaaS.

Plus de 50 pour cent des fournisseurs belges de logiciels s'attendent à une demande croissante de solutions 'cloud', mais la plupart d'entre eux n'y sont clairement pas préparés. Voilà ce qui ressort d'une étude réalisée par le consultant Heliview. Le nombre de fournisseurs belges de logiciels indépendants qui se profilent explicitement dans les domaines de l'informatique en nuage ('cloud computing') et de SaaS ('Software as a Service'), est, selon l'étude, encore très modeste. Néanmoins, les premières expériences SaaS sont majoritairement jugées positives.

Une récente étude a démontré que SaaS, l'acronyme de Software-as-a-Service, rencontre le succès dans notre pays aussi. Mais le concept est trop souvent utilisé de manière irréfléchie et précipitée.