Tout sur Russie

Le groupe à l'initiative de la vaste cyber-attaque lancée sur des autorités et entreprises américaines fin de l'année dernière a remis çà en ciblant cette fois des instances, cellules de réflexion, agences de consultance et organisations non-gouvernementales américaines, selon Microsoft.

L'OTAN contrôle si ses systèmes informatiques n'ont pas été attaqués par des hackers. L'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord a pris cette décision suite à la vaste cyber-attaque lancée contre des ministères américains notamment et divulguée la semaine dernière.

Après diverses instances gouvernementales américaines, voici à présent que Microsoft annonce elle aussi avoir été la victime de pirates étrangers, probablement russes. L'attaque a été lancée via SolarWinds.