Tout sur PME

La plupart des petites et moyennes entreprises possèdent trop d'imprimantes. En outre, la paperasserie par personne augmente dans les plus grandes sociétés.

Vincent Claus est le Category Manager - Printing de HP, et il a répondu à quelques questions concernant une tendance à la hausse en ce moment : l'impression à jet d'encre au sein des petites et moyennes entreprises. Compte-rendu.

En comparaison aves les années précédentes, l'on a en 2013 créé jusqu'à 10 pour cent d'entreprises en moins en Wallonie. Quatre starters sur dix sont rentables, alors que trois sur dix atteignent le seuil de rentabilité.

Les PME peuvent désormais créer chez Belgacom leur propre magasin web sans avoir la connaissance technique pour ce faire. A partir de 20 euros par mois, elles disposent de tous les outils e-commerciaux.

Si l'Europe veut encore avoir demain un rôle à jouer sur la scène internationale, elle doit consentir d'urgence des efforts supplémentaires en faveur de ses entrepreneurs. C'est ce message très clair que l'activiste britannique bien connue Madi Sharma adresse aux décideurs comme le commissaire européen pour l'entreprise, Antonio Tajani. "Si vous partez d'une base erronée, comment voulez-vous que vos initiatives portent leurs fruits?" Ce n'est un secret pour personne que les petites entreprises sont d'une importance capitale pour une économie saine. Elles stimulent l'innovation et assurent 85 pour des nouveaux emplois. Malheureusement, les entrepreneurs n'ont pas la vie facile en Europe. Non seulement ils éprouvent de grandes difficultés pour récolter du capital, mais l'embrouillamini des règles bureaucratiques exerce un effet étouffant, alors que le taux d'imposition est souvent mortel. Lorenz Bogaert, CEO de Massive Media (e.a. Netlog et Twoo), l'un des principaux entrepreneurs en ligne que compte notre pays, a récemment posté sur Twitter que les entrepreneurs belges sont les 'esclaves du 21ème siècle'. Et qu'il n'investira plus dans des startups locales que si elles déménagent après une première phase de capitalisation.

Moins de 25 pour cent des PME belges utilisent aujourd'hui déjà l'informatique dans le nuage ('cloud computing'). Voilà ce qui ressort d'une étude à laquelle ont participé 388 petites et moyennes entreprises belges. Fait étonnant: 23 pour cent seulement des non-utilisateurs envisagent de le faire dans les deux ans. Ce sont les étudiants en marketing de la Karel De Grote Hogeschool d'Anvers qui se sont chargés de cette nouvelle enquête à propos de l'attitude adoptée par les PME vis-à-vis de l'informatique dans le nuage. En tout, 4.500 entreprises ont été contactées parmi les secteurs les plus variés, dont 388 ont accepté l'invitation (78 pour cent en Flandre, 10 pour cent en Wallonie et 11 pour cent à Bruxelles).

Le 2 avril, Telenet lancera CloudOffice, une plate-forme en ligne pour les indépendants et les PME, à propos de laquelle l'entreprise télécom déclare qu'elle va couvrir 80% des besoins IT de ces derniers.

Avec sa nouvelle offre FAS2240 d'entrée de gamme, le spécialiste du stockage NetApp entend offrir aux PME les mêmes fonctions intégrées que celles proposées aux grandes organisations.

Plus de 4 PME sur 10 misent aujourd'hui sur les médias sociaux pour y faire des affaires et recruter. Cela représente une forte hausse par rapport à il y a un an, comme il ressort d'une enquête du Syndicat Neutre des Indépendants (SNI).

Une plate-forme tout-en-un regroupant serveur de fichiers et fonctions applicatives- téléphonie IP, messagerie, ERP, gestion de projets, sauvegarde externe... Tel est l'oeuf de Colomb, baptisé Kiwix, que Thelis propose, en mode abonnement, à un public de PME.

Des concepts comme l'informatique dans le nuage et Software-as-a-Service (SaaS) sont à peine connus des PME belges. Voilà ce qui ressort d'une enquête réalisée par le service d'études de l'association des indépendants Unizo auprès de 683 PME ('L'ICT dans la PME, état des lieux en 2011'). 14,8% d'entre elles seulement se risque déjà dans le 'cloud'. Autrement dit, plus de 8 PME sur 10 ne s'y intéressent pas. Selon Unizo, voilà qui démontre la nécessité de solutions 'cloud' adaptées aux PME. "Ces solutions pourraient offrir d'importants avantages aux PME en raison de leur évolutivité et de leurs faibles coûts de maintenance", peut-on lire dans les recommandations finales de l'étude.

L'ex-patron de Dolmen et de Cegeka, Jan De Ville (59 ans) revient dans le secteur IT après quasiment trois ans d'absence. Il a en effet été nommé directeur de perfICTion. Il s'agit là d'un partenariat entre une trentaine de PME ICT réparties dans tout le pays. "Ces trois dernières années ont passé très vite", affirme De Ville. C'est en effet en novembre 2008 qu'on avait entendu parler la dernière fois de lui dans le monde ICT. Suite à des divergences d'opinion, il avait quitté à l'époque l'entreprise Cegeka, où il était actif depuis à peine deux mois. Entre-temps, il s'est intensivement occupé d'une institution pour personnes handicapées mentales dans laquelle il est engagé depuis 30 ans déjà, sans oublier sa fonction de président des Ateliers Protégés de la ville d'Alost. Il s'est tourné aussi vers le secteur écologique. "Par l'intermédiaire d'un ancien collaborateur, perfICTion a pris contact avec moi, il y a quelque temps. Et le défi proposé m'a plu."

La santé de la PME (flamande) en général régresse, mais le secteur IT se défend relativement bien dans ce contexte.