Tout sur pirates!

Facebook et Microsoft injectent de l'argent dans The Internet Bug Bounty, une initiative qui promet des récompenses aux hackers éthiques capables de repérer des brèches et des points faibles dans le software internet.

Après Twitter, voici à présent que Facebook doit elle aussi faire face à des pirates. Cela s'est passé en janvier déjà. Selon Facebook, l'attaque n'aurait pas menacé les données des utilisateurs.

L'expert américain en sécurisation informatique Dan Farmer a découvert que sur quasiment toutes les cartes mères des postes de travail et des serveurs de ces quinze dernières années, l'on trouve une puce permettant à des pirates d'espionner potentiellement tout un réseau des années durant, en toute discrétion.

Un lecteur nous fait remarquer que la partie consacrée aux carrières sur le site web du VDAB (le pendant flamand du FOREM et d'ACTIRIS) n'est pas sécurisé https. En théorie, des pirates pourraient donc y dérober les données privées des chercheurs d'emploi. La nouvelle plate-forme du VDAB résoudra le problème au mois d'avril.