Tout sur Petra De Sutter

Les discussions au sein du gouvernement fédéral sur la loi organisant la conservation des données par les opérateurs télécom est toujours en cours, a expliqué mercredi la ministre des Télécommunications, Petra De Sutter, en commission de la Chambre. La question d'une "porte dérobée" permettant de conserver des données d'applications cryptées comme Whatsapp ou Telegram suscite encore des divergences.

La ministre des Télécommunications Petra De Sutter (Groen) investit 41 millions d'euros pour le déploiement de l'internet rapide dans les zones dites "blanches", soit les endroits sans accès à l'internet à haut débit, selon la note de politique générale qu'elle présentera ce mercredi à la Chambre. "L'objectif est clair: l'internet pour tout le monde", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Le gouvernement fédéral a rédigé la réglementation pour l'arrivée d'un quatrième acteur télécom de manière telle que l'accès sera rendu plus malaisé pour les entreprises ayant la grande ambition d'être actives sur tous les fronts. Cela pourrait faire l'affaire de la belge Citymesh, qui cible en premier lieu les clients professionnels.

Alors que les opérateurs télécoms se préparent pour les débits de type gigabit, plus de 100.000 foyers n'ont pas encore d'internet rapide. Le gouvernement entend s'attaquer à ce problème, mais le refrain semble connu puisqu'il avait pris le même engagement en 2019 et 2016 déjà..

Le gouvernement fédéral est prêt avec un nouveau projet de loi à propos de la conservation des données téléphoniques, à savoir la 'rétention des données'. Ce projet de loi se trouve ce vendredi sur la table du conseil des ministres. Le ministre Van Quickenborne a donné davantage d'explications à ce propos sur une chaîne flamande.

Le nombre de plaintes adressées au Médiateur pour les télécommunications a diminué l'an dernier. Près de 97% des plaintes ont en outre été résolues en concertation avec les opérateurs, à l'avantage du consommateur, selon le rapport annuel du service publié jeudi. Il apparait également que les consommateurs ont souffert des conséquences de la pandémie de coronavirus sur le secteur.

Le Conseil des ministres a approuvé vendredi un projet de loi et une série de cinq arrêtés royaux, qui vont permettre et encadrer la mise aux enchères des droits de la 5G en Belgique, annonce le même jour le cabinet de la ministre Petra De Sutter, vice-Première et en charge des Télécommunications. La mise aux enchères en tant que telle devrait avoir lieu "au plus tôt fin 2021 ou début 2022", après avis du comité de concertation et passage des textes à la Chambre.