Tout sur Petra De Sutter

Le géant technologique Microsoft et MolenGeek, l'organisation numérique exerçant une mission sociale à Molenbeek, ont développé un programme de formation en cybersécurité. Dans une première phase, 150 personnes de différents milieux parfois défavorisés seront formées.

Orange Belgium a ouvert mardi un "Digital Center" à BeCentral, le pôle digital installé au-dessus de la gare Centrale, au coeur de Bruxelles. L'objectif de ce centre, le premier en Europe en dehors de la France, est de soutenir l'acquisition, le développement et le perfectionnement de compétences digitales et entrepreneuriales, le tout avec l'ambition de réduire la fracture numérique. L'Etat fédéral, représenté lors de l'inauguration par la ministre des Télécommunications Petra De Sutter (Groen), y a investi deux millions d'euros, contre un million pour l'opérateur.

L'arrivée de nouveaux opérateurs télécoms sur le marché belge entrouvre la porte à une baisse des prix des télécommunications et à de nouvelles applications industrielles. C'est ce qu'espère la ministre des Télécommunications Petra De Sutter (Groen) après l'annonce mardi du résultat des enchères pour les licences 5G et pour du spectre 2G/3G, qui ont rapporté 1,2 milliard d'euros.

L'entreprise wallonne spécialisée, notamment, dans les petits satellites, Aerospacelab, a lancé officiellement la création de sa "méga-usine" à satellites mardi. Situé à Charleroi, ce futur espace permettra de fabriquer deux satellites par jour, soit environ 500 en une année. L'usine devrait être opérationnelle au début de l'année 2025.

L'opérateur de télécommunications Proximus a annoncé lundi le lancement de son centre d'expertise en cybersécurité et intelligence artificielle, Proximus Ada, prévu pour le 1er avril prochain. L'entreprise désire se positionner comme un acteur central en matière d'espace numérique sécurisé de très haute technologie mais qui offre aussi toutes les garanties en matière de sécurité de la vie privée.

Les discussions au sein du gouvernement fédéral sur la loi organisant la conservation des données par les opérateurs télécom est toujours en cours, a expliqué mercredi la ministre des Télécommunications, Petra De Sutter, en commission de la Chambre. La question d'une "porte dérobée" permettant de conserver des données d'applications cryptées comme Whatsapp ou Telegram suscite encore des divergences.

La ministre des Télécommunications Petra De Sutter (Groen) investit 41 millions d'euros pour le déploiement de l'internet rapide dans les zones dites "blanches", soit les endroits sans accès à l'internet à haut débit, selon la note de politique générale qu'elle présentera ce mercredi à la Chambre. "L'objectif est clair: l'internet pour tout le monde", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Le gouvernement fédéral a rédigé la réglementation pour l'arrivée d'un quatrième acteur télécom de manière telle que l'accès sera rendu plus malaisé pour les entreprises ayant la grande ambition d'être actives sur tous les fronts. Cela pourrait faire l'affaire de la belge Citymesh, qui cible en premier lieu les clients professionnels.