Tout sur Onu

L'Onu a appelé mercredi à imposer un moratoire sur certains systèmes d'intelligence artificielle comme la reconnaissance faciale, le temps de mettre en place des garde-fous pour protéger les droits humains. "Les technologies d'intelligence artificielle peuvent avoir des effets négatifs, voire catastrophiques s'ils sont utilisés sans prendre en compte suffisamment la manière dont ils affectent les droits humains", a déclaré Michelle Bachelet, la Haute-commissaire des droits humains de l'Onu.